Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Un compromis sur la Grèce peu probable cette semaine

Reuters10/02/2015 à 20:42

FAIBLE PROBABILITÉ D'UN COMPROMIS SUR LA GRÈCE CETTE SEMAINE

par Angeliki Koutantou et Alastair Macdonald

BRUXELLES/ISTANBUL (Reuters) - Entre rumeurs d'accord et avertissements à Athènes, les déclarations sur la dette grecque se sont multipliées mardi à la veille d'une réunion d'urgence des ministres des Finances de la zone euro et à 48 heures d'un sommet européen à Bruxelles, mais les positions restent très éloignées et les chances d'un accord cette semaine semblent minces.

L'Union européenne (UE) se fixe pour objectif de conclure un accord provisoire lundi prochain lors de la réunion mensuelle de l'Eurogroupe, a déclaré à Reuters un haut responsable de l'Union.

Le commissaire aux Affaires économiques Pierre Moscovici a souligné qu'aucun projet n'était pour l'instant en discussion et que la réunion exceptionnelle de l'Eurogroupe mercredi visait surtout à confronter les positions des différentes parties.

"Il n'y aucun projet spécifique sur la table. Demain, l'Eurogroupe, à Bruxelles, sera l'occasion pour la Grèce d'exposer ses positions", a-t-il dit à la presse en marge de la réunion du G20 à Istanbul. "Ce sera aussi l'occasion pour (le ministre grec Yanis Varoufakis) de voir comment les ministres de la zone euro réagissent à cela."

Pierre Moscovici a ajouté qu'Athènes devrait demander une prolongation du plan d'aide actuel, le temps de négocier un nouvel accord, et que la réunion mensuelle de l'Eurogroupe lundi prochain serait décisive.

A Athènes, Yanis Varoufakis a expliqué qu'un affrontement avec les partenaires européens de la Grèce ne devait pas être exclu.

"Quand on ne veut même pas envisager l'affrontement, on ne négocie pas", a-t-il dit devant les députés avant un vote de confiance. "Nous ne recherchons pas l'affrontement, nous ferons tout pour l'éviter, mais on ne négocie pas si on l'exclut."

Il a ajouté qu'à ses yeux, 30% du plan d'aide actuel étaient "toxiques".

L'agence de presse MNSI, citant des sources au sein de la Commission, a rapporté de son côté que l'exécutif communautaire allait présenter mercredi à l'Eurogroupe un projet de compromis prévoyant une période de transition de six mois afin de laisser du temps aux négociations entre Athènes et ses créanciers.

LA BUBA DEMANDE À ATHÈNES DES EFFORTS "CRÉDIBLES"

Ces informations ont provoqué une accélération de la hausse des Bourses européennes et de l'euro. Les principales places du Vieux Continent ont terminé la séance dans le vert mais sous leurs plus hauts du jour, l'indice FTSEurofirst 300 affichant en clôture un gain de 0,5% tandis que la Bourse de Paris prenait 0,96%.

Athènes a fini sur un rebond de près de 8% et l'indice local des valeurs bancaires a repris 15,8%.

Le gouvernement grec dit vouloir conclure un nouvel accord sur sa dette qui lui permette de revenir sur un certain nombre des mesures d'austérité entrées en vigueur depuis 2010 et de s'affranchir de la tutelle de la "troïka", qui regroupe UE, Fonds monétaire international (FMI) et Banque centrale européenne (BCE).

Le Premier ministre Alexis Tsipras s'est entretenu au téléphone mardi avec Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, et si rien n'a filtré du contenu de leur conversation, la Commission a assuré qu'elle s'était déroulée dans un "esprit positif de coopération".

Le ton est moins diplomatique côté allemand: à Istanbul, où étaient réunis les grands argentiers du G20, Wolfgang Schäuble, le ministre des Finances d'Angela Merkel, a prévenu que si Athènes refusait un nouveau programme d'aide, "alors ce sera fini". Il a ajouté attendre de la Grèce qu'elle présente des engagements mercredi.

Lui aussi présent en Turquie, Jens Weidmann, le président de la Bundesbank allemande, a jugé dans un entretien à Reuters qu'Athènes devait "faire des efforts crédibles pour améliorer la situation d'une manière durable, afin que la Grèce puisse se remettre sur ses deux pieds".

Il a également justifié la décision de la BCE de refuser, à compter de mercredi, les obligations d'Etat grecques comme garantie, ce qui revient à faire peser sur la banque centrale nationale grecque la responsabilité du financement des banques du pays.

(avec Gernot Heller et Jan Strupczewski à Istanbul, George Georgiopoulos, Renee Maltezou, Lefteris Papadimas et Jeremy Gaunt à Athènes, Adrian Croft et Tom Koerkemeier à Bruxelles, Alastair Macdonald et Philip Blenkinsop à Bruxelles, Pierre Sérisier, Jean-Stéphane Brosse et Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.