1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

UFC-Que Choisir fustige l'exploitation du parc nucléaire français

Reuters05/04/2018 à 11:30
    PARIS, 5 avril (Reuters) - Le quasi-monopole d'EDF  EDF.PA 
dans la production d'électricité en France se traduit par une
sous-utilisation de ses centrales nucléaires contraire aux
intérêts des consommateurs, selon une étude de l'UFC-Que Choisir
publiée jeudi.
    L'association estime que cette sous-utilisation résulte des
arbitrages de l'électricien public et a entraîné un surcoût de
2,4 milliards d'euros pour les particuliers entre 2012 et 2016,
soit 71 euros pour les abonnés d'EDF au tarif réglementé et 109
euros pour les clients des fournisseurs alternatifs.
    UFC-Que Choisir fait en effet valoir que si les centrales
nucléaires tournent quasiment à plein régime (au-delà de 95%) en
France comme en Allemagne quand les prix de marché sont très
élevés, les deux pays divergent lorsque les prix diminuent.
    "Ainsi, à 12 euros du MWh, soit approximativement le coût du
combustible, le taux moyen d'utilisation des centrales
opérationnelles baisse en France à 83%, quand il se maintient à
91% en Allemagne", précise l'association, soulignant que ce
moindre recours au parc nucléaire français est généralement
compensé par l'emploi de centrales plus coûteuses (gaz, fioul,
charbon) qui font monter les prix sur le marché de gros.
    Selon l'association de défense des consommateurs, EDF
cherche à "vendre à meilleur prix l'électricité produite" et
aurait en conséquence engrangé "une recette supplémentaire
d'environ 3,2 milliards d'euros" entre 2012 et 2017.
    "Plutôt que d'utiliser à pleine capacité ses centrales
nucléaires quand les conditions de marché le permettent (...),
EDF semble préférer réserver sa production pour les périodes où
les prix de marché de gros sont élevés", estime UFC-Que Choisir,
qui met en cause l'allongement de la durée entre les
rechargements de combustible.  
    L'association souligne également que "malgré un prix
régulièrement plus compétitif en Allemagne, les importations
(d'électricité) sont restées anormalement faibles, ne permettant
pas une baisse des prix français".
    Elle demande ainsi aux pouvoirs publics, dans le cadre de la
programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) en cours
d'élaboration, "de mettre en place un cadre réglementaire plus
contraignant afin d'assurer un fonctionnement du parc nucléaire
qui soit à la fois bénéfique aux consommateurs et qui
n'hypothèque pas les objectifs environnementaux de long terme".
    EDF "optimise à tout moment son parc de production
d'électricité", a réagi le groupe, rappelant qu'il accédait
"autant que de besoin" aux marchés et agissait sous "l'étroite
surveillance" de la Commission de régulation de l'énergie (CRE).
    La CRE avait souligné dans un rapport publié début février
que le mécanisme donnant aux fournisseurs alternatifs
d'électricité un accès au nucléaire d'EDF ne les incitait pas à
investir dans de nouveaux moyens de production.    
    Mi-mars, la Cour des comptes a pour sa part proposé de
modifier ce dispositif - dit de l'Arenh (Accès régulé au
nucléaire historique) - afin de l'adapter aux coûts croissants
du nucléaire pour l'électricien public et à la transition vers
les énergies renouvelables.  
    Pour l'UFC-Que Choisir, qui demande au gouvernement de
"mettre à plat le fonctionnement du marché de l'électricité", la
mise en place de l'Arenh "n'a constitué qu'un pis-aller
temporaire permettant de créer un semblant de concurrence sur le
marché de détail".

    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
L'accès au nucléaire d'EDF n'incite pas ses rivaux à
investir-CRE     
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^>
 (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)
 

Valeurs associées

0.00%
EDF
+0.23%
+0.12%
-0.32%

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • sky45
    05 avril12:02

    ufc devrait savoir que c est RTE qui gere l exploitation des centrales donc l état a 50%d autre part crier au loup quand on vend des contrats alternatifs c'est un peu fort de café !!!

    Signaler un abus

  • sky45
    05 avril11:58

    c'est sur qu ils sont furax ils ont des adherent s avec des contrats alternatifs vendus par que choisir !!!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

9.76 +1.16%
31.3 +1.82%
3.05 +1.67%
31.41 -0.11%
79.32 +0.11%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.