1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

UE/GB-Des contrôles douaniers immédiats en cas de Brexit sans accord
Reuters03/04/2019 à 18:06

    BRUXELLES, 3 avril (Reuters) - L'Union européenne mettra
immédiatement en place des contrôles douaniers et imposera des
droits de douane en cas de Brexit sans accord, ce qui concernera
notamment les produits agricoles et les voitures britanniques.
    Lors d'une conférence de presse mercredi à Bruxelles, Pierre
Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques et
financières, a précisé que les Vingt-Sept étaient tombés
d'accord pour prendre une telle mesure dès la sortie du
Royaume-Uni de l'UE.
    Un "no deal", scénario "que personne ne souhaite", créerait
"de grandes perturbations", a souligné le commissaire européen.
"Nous devrions nous attendre à voir des files d'attente à la
sortie du tunnel (sous la Manche) et dans les ports."
    Pierre Moscovici a précisé que plus de 11.000 véhicules
transportant des marchandises empruntaient chaque jour les
ferries entre Douvres et Calais ou le tunnel sous la Manche, et
tous bien sûr ne pourront pas être contrôlés.
    Il a ajouté que les entreprises qui commercent avec le
Royaume-Uni devaient se préparer à des coûts supplémentaires et
à une bureaucratie plus pesante en raison des contrôles
douaniers.
    Les voyageurs seront aussi concernés par ces contrôles. Ceux
qui arriveront de Grande-Bretagne dans un pays de l'UE ne
pourront pas détenir plus de 430 euros de marchandises. Ils ne
pourront pas apporter des produits britanniques comme les
fromages ou les saucisses.
    Les producteurs de produits alimentaires pourront continuer
à les exporter vers l'UE si Londres, comme prévu, continue de se
plier aux règles sanitaires du bloc européen.
    Toutefois, les marchandises seront soumises à des droits de
douane, par exemple 10% pour les voitures.
    Pierre Moscovici est resté très prudent sur la délicate
question de la frontière irlandaise.
    Comme Londres a dit vouloir quitter l'union douanière, l'UE
estime que des contrôles doivent être mis en place à la
frontière entre la République d'Irlande et la province
britannique d'Irlande du Nord.
    Mais tant les Britanniques que les Vingt-Sept veulent
préserver les acquis des accords du Vendredi saint, qui ont mis
fin à la violence en Irlande du Nord en 1998.
    "Nous travaillons étroitement avec l'Irlande pour organiser
ces contrôles de la manière la moins perturbante possible et le
plus loin possible de la frontière", a indiqué le commissaire,
disant espérer que le Royaume-Uni fera en sorte de maintenir une
frontière irlandaise ouverte.
    
    Pour suivre le déroulement EN DIRECT des événements de la
journée:  
    LE POINT sur les négociations du Brexit  
    LA CHRONOLOGIE des négociations du Brexit      

    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Pour suivre le déroulement EN DIRECT des événements de la
journée:     
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^>
 (Philip Blenkinsop avec Gabriela Baczynska; Guy Kerivel pour le
service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer