Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

UE et Brésil pour une action concertée sur la crise de la dette

Reuters05/10/2011 à 00:31

BRUXELLES (Reuters) - Le Brésil et l'Union européenne doivent agir en concertation pour apaiser les marchés quant aux risques de contagion liés à la crise de la dette européenne, ont déclaré mardi les dirigeants des deux parties.

"Il est fondamental qu'il existe une coordination politique entre pays pour affronter la situation internationale actuelle", a dit la présidente brésilienne Dilma Rousseff après avoir rencontré des responsables du Conseil européen et de la Commission à Bruxelles.

"L'absence de régulation efficace du système financier est à l'origine du problème", a-t-elle ajouté.

L'économie a dominé un sommet annuel qui traite habituellement des relations en matière de commerce et d'investissement. L'incapacité de l'UE à trouver une parade efficace à ses problèmes d'endettement contrarie Brasilia, Washington et Pékin, tandis que la confiance des marchés est affectée par la crainte d'une récession mondiale.

Les dirigeants des deux parties ont jugé vitale une régulation financière plus efficace pour prévenir de futures crises et empêcher que des problèmes économiques nationaux ne s'étendent à d'autres pays ou régions.

"Il nous faut remanier l'architecture financière mondiale de façon à éviter les crises financières à l'avenir", a déclaré plus tard Herman Van Rompuy, président du Conseil européen, à des représentants des milieux d'affaires européens et brésiliens.

STIMULER LA CROISSANCE, PRÔNE ROUSSEFF

Les dirigeants de l'UE, qui doivent se réunir ce mois-ci avant le sommet du G20 prévu en novembre à Cannes (France), devront opposer un front plus uni aux difficultés économiques, a dit Van Rompuy.

"Une action forte et coordonnée sera nécessaire pour éviter que l'économie mondiale ne retombe dans la récession. L'UE et le Brésil coopéreront étroitement pour empêcher que cela ne se produise au sommet du G20 à Cannes, a-t-il ajouté. Nous devons coopérer davantage sur le commerce et les taux de change."

Dilma Rousseff, dont le pays a lui-même traversé une crise de l'endettement dans les années 1980 avant de réémerger comme une grande puissance économique, a dit que des "ajustements fiscaux porteurs de récession" opérés quand le Brésil avait des problèmes d'endettement, n'avaient qu'aggravé sa stagnation.

"Nous ne pourrons sortir de la crise qu'en stimulant la croissance économique", a-t-elle dit à l'occasion de sa première visite dans l'UE en qualité de présidente.

L'UE est le principal partenaire commercial du Brésil, et les investissements européens dans ce pays représentent davantage que la totalité de ceux de l'Union en Chine, en Inde et en Russie.

Le Brésil souhaite une participation plus importante de l'UE à ses industries de pointe comme les télécommunications, l'extraction pétrolière et le raffinage. De son côté, l'Union espère bénéficier d'une économie brésilienne qui a enregistré l'an dernier un taux de croissance de 7,5%, son plus rapide depuis 24 ans.

Toutefois, les discussions sur un accord de libre-échange entre l'UE et le bloc sud-américain du Mercosur, dominé par le Brésil et l'Argentine, sont dans l'impasse.

Juliane von Reppert-Bismarck, Philippe Bas-Rabérin pour le service français

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.