Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

UBS offre une porte de sortie pour les fonds liés à Greensill, 900 millions CHF de provisions
information fournie par Boursorama avec AFP 17/06/2024 à 12:03

La banque suisse UBS offre une porte de sortie rapide aux investisseurs pour les fonds de Credit Suisse liés à la société britannique Greensill, en leur proposant une compensation entraînant une provision de 900 millions de francs suisses (940 millions d'euros) dans ses comptes du deuxième trimestre.

( AFP / FABRICE COFFRINI )

( AFP / FABRICE COFFRINI )

Le géant bancaire a dévoilé lundi une offre qui permet aux investisseurs de sortir de manière "accélérée" de ces fonds avec une compensation "de 90% de la valeur d'actif net" de ces fonds, "calculée au 25 février 2021". L'offre court du 17 juin au 31 juillet, indique la banque dans un communiqué.

Cette compensation doit néanmoins tenir compte des montants déjà remboursés, précise le communiqué.

UBS compte en conséquence inscrire une provision d'environ 900 millions de francs dans ses comptes du deuxième trimestre, ajoute le communiqué.

Le scandale autour des fonds liés à la société d'affacturage Greensill fait partie des événements qui ont contribué à la chute de Credit Suisse. En mars 2021, la banque avait annoncé la suspension de quatre fonds liés à cette société britannique dans laquelle environ 10 milliards de dollars avaient été investis.

Greensill, qui s'appuyait sur des montages financiers complexes afin de prêter de l'argent à des entreprises pour payer leur facture, s'est retrouvée au pied du mur lorsque son principal assureur a refusé de couvrir ses activités. Credit Suisse s'était alors trouvé dans l'incapacité de calculer la valeur de ces fonds et avait amorcé leur liquidation. Greensill avait rapidement fait faillite, faisant vaciller les entreprises qui en dépendaient pour leur trésorerie.

Moins d'un moins après, la banque était secouée par un autre scandale, avec l'implosion du fonds américain Archegos, lui coûtant plus de 5 milliards de dollars.

A force de scandales, Credit Suisse, alors numéro deux du secteur bancaire helvétique, avait été affaibli par une crise de confiance qui s'était traduite par des retraits massifs de capitaux.

Lors d'un mouvement de panique sur les marchés en 2023 suite à la mise en faillite de trois banques américaines, Credit Suisse avait vacillé et, dans l'urgence, les autorités suisses avaient négocié son rachat par UBS afin d'éviter sa faillite.

Cette fusion des deux plus grandes banques de Suisse a ouvert un immense chantier pour UBS qui doit désormais faire le ménage dans les activités de son ex-rivale.

Valeurs associées

28,01 CHF Swiss EBS Stocks +0,97%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.