Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Turquie-Erdogan prête serment pour un mandat aux pouvoirs élargis
Reuters09/07/2018 à 15:49

    ANKARA, 9 juillet (Reuters) - Recep Tayyip Erdogan, réélu le
24 juin à la tête de l'Etat turc, a prêté serment lundi
après-midi avec des pouvoirs présidentiels accrus, qu'il dit
vouloir utiliser pour faire de la Turquie une grande puissance
économique.
    Après cette prestation de serment devant le parlement, le
président devait prendre part à une cérémonie au vaste palais
présidentiel qu'il a fait construire dans la capitale, Ankara.
    Dans la soirée, il annoncera la composition de son
gouvernement, une équipe resserrée dont le nombre de
portefeuilles doit être ramené de 20 à 16.
    La réforme constitutionnelle entrée en vigueur lundi
supprime le poste de Premier ministre et autorise le président à
former ou à dissoudre le gouvernement mais aussi à limoger les
membres de la fonction publique sans l'approbation du Parlement.
Recep Tayyip Erdogan a annoncé vendredi que ses ministres ne
seraient pas forcément issus des rangs parlementaires de sa
formation islamo-conservatrice, le Parti de la justice et du
développement (AKP).

 (Ece Toksabay; Eric Faye pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer