Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Turbo call illimité CAC 40: Hausse
Mon Financier04/03/2020 à 08:46

Nous recommandons pour les profils risquophiles d'initier une position à la hausse sur l'indice CAC 40 via le turbo call illimité CAC 40 V929Z (DE000CL2FJT8) (barrière désactivante à 4264 points levier 4.3x) avec un objectif à 1.45 €. Le produit vaut actuellement 1.21 €

A noter qu'il s'agit d'une position de fond macroéconomique, et que pour cette position, nous décidons de mettre en place une stratégie prudente et progressive : Nous investissons une première moitié immédiatement. En cas de mauvais timing et de baisse du turbo, nous nous laissons la possibilité de renforcer la ligne. Nous vous enverrons des messages de suivi en cas de renforcement. Les indices boursiers sont en chute libre depuis plusieurs jours. Les marchés ont voulu ignorer le coronavirus. Mais la propagation de l'épidémie en dehors de Chine a semé le trouble. À ce stade, on est dans la correction. Une correction c'est 10% de baisse. Si on baisse de plus de 20%, on entre, techniquement, dans un "bear market", un marché baissier. Nous ne sommes pas encore dans un krach non plus, même si la baisse a été spectaculairement violente et rapide. Le coronavirus n'est pas la seule explication à cette panique boursière. Il est simplement l'élément déclencheur. Le "wake-up" call pour les investisseurs qui sont dans un optimisme béat depuis janvier 2018, du fait du changement de politique monétaire de la Banque centrale américaine. Le ralentissement touche évidemment directement la Chine, la Corée du Sud et tous les pays que l'épidémie a frappés. Mais il a mis un coup d'arrêt au commerce mondial et à des pans entiers de l'économie comme le tourisme. Si la situation s'améliore rapidement, avec l'effet rattrapage, la croissance mondiale ne serait pas affectée de plus de 0.2% sur l'année. Et maintenant, on rentre dans des zones d'exagération sur les marchés. Mais la situation est tellement particulière que la baisse peut encore s'amplifier. Il faut donc être prudent, très prudent, mais à l'affût. La Banque centrale américaine a décidé de baisser ses taux de 0.5%.Après une réaction immédiate positive, les indices boursiers américains ont rechuté. Le patron de la FED, Jay Powell, a donc cédé à la pression des investisseurs et à la pression de Donald Trump qui réclame déjà de nouvelles baisses de taux. Le coronavirus va servir de prétexte à tous les pays, comme la France, qui veulent faire de la relance budgétaire alors qu'ils ont déjà un déficit budgétaire et une dette élevés. Certes, le coronavirus a des conséquences immédiates très négatives pour l'économie, mais on va assister dans les jours qui viennent à un déferlement de mesures de relance extraordinaires dans le monde. Les banques centrales vont évidemment encore ouvrir les vannes de la liquidité. Et les gouvernements vont rivaliser avec des relances budgétaires massives. Ces actions devraient provoquer un rebond des indices boursiers, au moins à court terme. Le moment nous semble donc opportun pour initier une position haussière sur l'indice CAC 40 et viser un rebond, en conservant une marge pour renforcer si la baisse s'amplifie.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.49%

Cette analyse a été élaborée par Mon Financier et diffusée par BOURSORAMA le 04/03/2020 à 08:46:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • samil
    06 mars12:05

    NUL la preuve -3.50 le 06/03 :))

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer