1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Tsipras favorable à l'idée de Paris de lier dette et croissance

Reuters13/06/2017 à 17:50
    ATHENES, 13 juin (Reuters) - Le Premier ministre grec, 
Alexis Tsipras, a déclaré mardi que la proposition française 
d'un mécanisme d'ajustement des mesures à moyen terme sur la 
dette en fonction du rythme de croissance pourrait être un 
compromis à même de sortir de l'impasse sur la question du 
fardeau de la dette de son pays. 
    Les ministres des Finances de la zone euro doivent se réunir 
jeudi à Luxembourg pour évoquer la mise en oeuvre de réformes 
par la Grèce, les moyens de réduire sa dette et, peut-être, 
d'associer le FMI aux contributions financières au troisième 
plan d'aide internationale à Athènes. 
    "L'essentiel, c'est d'accepter une proposition de mécanisme 
liant automatiquement les mesures sur la dette à moyen terme au 
rythme de la croissance, ce qui réduira les divergences entre 
institutions", a dit Alexis Tsipras à la sortie d'un conseil des 
ministres, en faisant allusion à la proposition faite par Paris. 
    Selon Tsipras, le compromis permettra une évaluation 
positive de la capacité de la Grèce à gérer durablement une 
dette qui atteint dans les 180% de son PIB. 
    A l'issue de l'entretien qu'il a eu lundi à Athènes avec 
Alexis Tsipras et avec le ministre grec des Finances Euclide 
Tsakalotos, le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, 
s'était dit optimiste sur les chances de la Grèce de parvenir à 
un accord sur de nouveaux prêts de ses créanciers européens. 
    "Depuis quinze jours, je multiplie les rencontres et je suis 
optimiste que nous aurons une bonne solution, nous ne sommes pas 
loin d'un accord", a dit le ministre français. 
 
 (Michele Kambas; Eric Faye pour le service français) 
 

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M5062559
    13 juin18:42

    Réplique d'un aristocrate à son oncle "Crois-moi mon petit oncle, si nous ne nous en mêlons pas, ils vont nous fabriquer une république. Si nous voulons que tout reste tel que c’est, il faut que tout change. » ainsi naquit le gattopardisme

    Signaler un abus

  • janaliz
    13 juin18:13

    encore une idée de nos génies économiques afin de ne surtout rien réformer !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4913.97 +0.09%
CGG
1.243 +4.02%
1.13824 +0.09%
5.94 +6.45%
2.02 -2.70%

Les Risques en Bourse

Fermer