1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Trump signe un décret contre les ingérences étrangères sur les élections
Reuters12/09/2018 à 20:20

    WASHINGTON, 12 septembre (Reuters) - Donald Trump a signé
mercredi une directive présidentielle visant à protéger les
élections américaines de toute ingérence extérieure en imposant
des sanctions aux pays ou entités qui tenteraient d'influencer
un scrutin.
    Dan Coats, directeur du renseignement national (DNI), a
précisé que l'"executive order" paraphé par le président donnait
ordre aux agences américaines du renseignement de rechercher
d'éventuels actes d'ingérence extérieure et de transmettre leurs
informations aux départements de la Justice et de la Sécurité
intérieure.
    Selon la qualité des informations et l'impact de ces
tentatives, des sanctions automatiques viseraient leur auteur,
a-t-il poursuivi lors d'une conférence de presse téléphonique.
    Le décret signé par Trump fixe des délais stricts (45 jours
pour l'examen d'éventuelles ingérences par les agences du
renseignement, 45 jours pour décider ou non de réagir au niveau
des deux ministères concernés).
    Le département d'Etat et le Trésor seront également
sollicités pour décider d'éventuelles sanctions additionnelles. 
    John Bolton, conseiller à la sécurité nationale de la Maison
blanche, a précisé lors de la même conférence de presse
téléphonique que ces sanctions pourraient s'appliquer
indifféremment pendant une campagne électorale ou après le
scrutin.
    Il n'a pas exclu qu'un projet de loi vienne compléter le
décret présidentiel. 
    Mais avec cet "executive order", a repris Coats, le
gouvernement dispose de moyens supplémentaires pour veiller à
l'intégrité de la campagne électorale en vue des élections de
mi-mandat, dans moins de deux mois.
    Sur la base des conclusions de la communauté américaine du
renseignement rendues publiques début janvier 2017, avant
l'investiture de Trump  , le procureur spécial Robert
Mueller enquête depuis mai 2017 sur une possible ingérence russe
dans l'élection présidentielle de 2016 et d'éventuelles
collusions entre l'équipe de campagne de Trump et Moscou (la
Russie dément, Trump dénonce une "chasse aux sorcières").

 (Jeff Mason et Steve Holland
Henri-Pierre André pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

69.58 +6.38%
5195.95 +0.69%
1.13509 +0.04%
25.32 +1.12%
1.733 +3.15%

Les Risques en Bourse

Fermer