Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Trump conteste le nombre de victimes de l'ouragan Maria
Reuters13/09/2018 à 16:09

 (Actualisé avec nouvelles citations)
    WASHINGTON, 13 septembre (Reuters) - Donald Trump a contesté
jeudi le bilan officiel des victimes de l'ouragan Maria sur
Porto Rico en septembre 2017, qui avoisine les 3.000 morts, en
accusant les démocrates d'en avoir gonflé les chiffres pour le
mettre en difficulté.
    Le gouverneur de Porto Rico Ricardo Rossello a annoncé le 28
août dernier que le bilan de l'ouragan Maria était passé de 64
morts, un chiffre longtemps jugé largement sous-estimé, à 2.975
morts. Ce nouveau chiffre inclut les décès directs ou indirects
dus à cette tempête dans les mois qui ont suivi son passage. 
    "Il n'y a pas eu 3.000 morts dans les deux ouragans qui ont
frappé Porto Rico", a lancé Donald Trump sur Twitter alors qu'un
nouvel ouragan, Florence, approche la côte Est des Etats-Unis. 
    "Quand j'ai quitté l'île, APRÈS le passage de l'ouragan, il
y avait 6 à 18 morts. Le temps passait et ça ne montait pas
beaucoup. Puis, longtemps après, ils ont commencé à annoncer de
très gros chiffres, comme 3.000", a poursuivi le président
américain. 
    "Cela a été fait par les démocrates pour me présenter sous
le plus mauvais jour possible", a conclu Donald Trump. 
    Ces messages ont provoqué la colère de Carmen Yulin Cruz, la
maire de San Juan, la capitale portoricaine, qui avait critiqué
l'an dernier la réponse de Donald Trump et son administration
face aux ravages provoqués par l'ouragan sur l'île caraïbe.
    "Voilà ce à quoi ressemble le déni après la négligence: M.
Le Président, dans le monde réel, des gens sont morts sous votre
garde. VOTRE MANQUE DE RESPECT EST EFFROYABLE !" a-t-elle dit
sur Twitter. 
    Le nouveau bilan de 2.975 morts a été établi par une étude
universitaire commandée par le gouverneur à l'Institut Milton de
santé publique, rattaché à l'Université George Washington.
    Il englobe les morts qui peuvent être attribués directement
ou indirectement à Maria entre la date de son passage, en
septembre 2017, et la mi-février dernier. Les chercheurs ont
comparé la mortalité prévisible dans des circonstances normales
et les chiffres correspondant à ces mois-là à Porto Rico.
    Maria a été le plus puissant ouragan à frapper ce territoire
en près de 90 ans.
    Ricardo Rossello est membre du Nouveau Parti progressiste,
une formation portoricaine classée au centre. 

 (Doina Chiacu, Susan Heavey
Jean-Stéphane Brosse pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

3.76 +43.73%
4909.19 +0.40%
13.502 +1.53%
33.165 +1.13%
3.49 -3.06%

Les Risques en Bourse

Fermer