Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Trump aurait dicté une déclaration mensongère à son fils aîné-Post

Reuters 01/08/2017 à 09:38
    WASHINGTON, 1er août (Reuters) - Donald Trump a dicté à son 
fils aîné une déclaration, qui s'est avérée par la suite 
mensongère, sur la teneur de la rencontre que Trump Jr avait eue 
en juin 2016 avec une juriste russe, affirme le Washington Post. 
Dans cette déclaration, Trump Jr disait que cette rencontre 
n'avait pas porté sur la campagne présidentielle mais sur la 
question des adoptions. 
    Donald Trump Jr a rendu publique en juillet une chaîne de 
messages électroniques confirmant qu'il avait accepté avec 
enthousiasme en 2016 l'idée de rencontrer l'avocate russe 
Natalia Vesselnitskaïa, qui pouvait disposer d'informations 
embarrassantes pour la candidate démocrate Hillary Clinton. Le 
New York Times a été le premier à parler de cette rencontre, qui 
s'est tenue à la Trump Tower à New York. 
    A en croire le Washington Post, les conseillers de Trump  
ont estimé que son fils aîné devait faire un compte rendu fiable 
de la rencontre, de façon à ce qu'il ne puisse pas être 
contredit par la suite si de plus amples précisions venaient à 
voir le jour. 
    Mais Donald Trump, qui rentrait du sommet du G20 à Hambourg 
début juillet, a imposé ses vues et a "dicté personnellement une 
déclaration par laquelle Trump Jr disait que l'avocate russe et 
lui avaient 'discuté avant tout d'un programme d'adoption 
d'enfants russes'", écrit le Washington Post, qui cite, sans 
donner leur identité, des personnes au fait des délibérations. 
     
    ENTRAVE A LA JUSTICE ? 
    La déclaration de Donald Trump Jr, communiquée au New York 
Times alors que le journal s'apprêtait à publier son article, 
soulignait que le sujet de la rencontre "n'avait pas concerné la 
campagne" et que la juriste russe n'avait aucune information 
intéressante à communiquer sur Hillary Clinton. 
    La Maison blanche n'a pas répondu pour l'instant à une 
demande de réaction de Reuters, pas plus qu'Alan Futerfas, le 
conseil de Trump Jr. 
    Les enquêteurs américains cherchent à déterminer s'il y a eu 
collusion entre le Kremlin et l'équipe de campagne de Donald 
Trump en 2016. Les agences de renseignement américaines ont 
conclu que Moscou avait cherché à nuire à Hillary Clinton et à 
aider Donald Trump dans la perspective de l'élection du 8 
novembre 2016. La Russie dément toute ingérence et Trump a 
rejeté toute collusion avec Moscou. 
    Lorsque son fils aîné a communiqué la chaîne de courriels, 
le 11 juillet, le président a salué sa "transparence". 
    Pour David Slansky, professeur de droit pénal à la Stanford 
Law School, si Donald Trump, comme l'écrit le Washington Post, a 
bel et bien contribué à la rédaction du compte rendu mensonger 
de la rencontre, il se peut qu'il y ait là un cas d'entrave à la 
justice. 
    Pour qu'il y ait une affaire d'entrave à la justice, le 
droit fédéral stipule que les procureurs doivent démontrer 
qu'une personne a agi avec une intention de corruption. Selon 
David Slansky, une déclaration publique mensongère pourrait 
servir d'élément à charge pour prouver une intention de 
corruption. 
 
 (Bureau de Washington; Eric Faye pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.