1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Trump accuse l'Ukraine d'avoir voulu saboter sa campagne
Reuters25/07/2017 à 16:48

    WASHINGTON, 25 juillet (Reuters) - Donald Trump a estimé 
mardi que l'Ukraine avait cherché à saboter sa candidature 
pendant la campagne électorale de 2016 et avait soutenu sa 
rivale, Hillary Clinton, sans fournir aucun élément à l'appui de 
cette assertion.  
    Le président américain a évoqué dans un message publié sur 
Twitter des "efforts déployés par l'Ukraine pour saboter" sa 
candidature "et favoriser doucement Clinton". 
    Il n'a fourni aucune preuve quant à l'influence prêtée à  
Kiev sur l'élection présidentielle, déjà concernée par des 
soupçons de collusion entre des membres de l'équipe de campagne 
de Trump et la Russie, que les agences américaines du 
renseignement accusent d'ingérence.   
    "Trump écrit que nous avons interféré dans l'élection 
américaine, et dans le même temps Poutine dit que nous sommes 
une menace pour la Russie. Il fut un temps où nous étions des 
semeurs de paix fidèles à eux-mêmes", a réagi sur Twitter Dmytro 
Kouleba, représentant de l'Ukraine au Conseil de l'Europe.  
    L'ambassade d'Ukraine à Washington a elle aussi démenti que 
Kiev ait voulu saboter la campagne de Trump. 
    La Russie a démenti toute implication dans l'élection et 
Trump a affirmé que Moscou n'avait pas interféré dans sa 
campagne.  
    Dans un autre message, Donald Trump s'en est à nouveau pris 
à son ministre de la Justice, reprochant à Jeff Sessions de ne 
pas avoir lancé d'enquête dans l'affaire des e-mails de la 
candidate démocrate à la présidence Hillary Clinton. 
   
 
 (Susan Heavey, Arthur Connan pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer