Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Trois questions à Julien Lescs, cofondateur de Kimpa Impact Family Office "Nous dirigeons les capitaux vers des projets à fort impact pour la planète et la société"
information fournie par AOF15/10/2021 à 13:24

(AOF) - Les investisseurs sont désormais bien conscients de leur rôle majeur dans la transition énergétique. Les familles entrepreneuriales, elles aussi, entendent être à la hauteur de l'enjeu. Pour conjuguer performance économique et environnementale bien sûr, mais aussi pour faciliter la transmission. Les jeunes générations en effet mettent de plus en plus souvent le respect de la planète comme condition préalable à une éventuelle succession. Julien Lescs, cofondateur de Kimpa Impact Family Office, a mis en lumière l'importance de l'investissement à impact dans le family office.

1) Pourquoi avoir créer un family office engagé pour l'environnement ?

L'investissement constitue indéniablement l'un des principaux leviers de financement pour contribuer aux solutions des enjeux environnementaux. De ce constat est né Kimpa, premier family Office à impact social et environnemental en Europe.

Les missions d'un family office sont de préserver l'harmonie familiale et de protéger son patrimoine. Il s'agit de fait de coordonner et de structurer les actifs de nos clients, des entreprises familiales. Nous nous adressons aux trois cercles : la famille, l'actionnaire et l'entreprise. Ces trois cercles sont de plus en plus concernés par l'avenir de la planète, et souhaitent que leurs capitaux soient orientés en ce sens.

2) Concrètement, comment définir un family office à impact ?

Nous ne sommes pas des khmers verts, mais nous avons de forts engagements sociétaux et environnementaux. A cet égard, nous sommes devenus en juin dernier le premier family office " société à mission " en France.

Nous sommes convaincus que l'humain constitue la première richesse de l'entreprise. D'ailleurs, les sociétés multiplient les efforts pour promouvoir la dimension sociale et environnementale. Elles ont compris qu'une telle approche permettait de séduire les talents comme les consommateurs.

De notre côté, nous dirigeons les capitaux vers des projets à fort impact pour la planète et la société. En fonction du profil de risque définis avec notre client, nous orientons pour son compte ses capitaux vers différentes classes d'actifs : des actifs cotés les mieux classées selon les normes ESG les plus exigeantes, de l'immobilier, des énergies renouvelables, et des opportunités d'investissement en Private Equity à Impact.

Ces derniers sont choisis à l'issue d'une étude approfondie selon leur capacité à contribuer aux solutions tout en ayant des objectifs financiers solides et sur la base d'une thèse d'investissement à impact en ligne avec les valeurs de notre client.

3) En quoi la crise environnementale concerne-t-elle particulièrement les entreprises familiales ?

Plus de 60% des entreprises dans le monde sont des entreprises familiales. A cet égard, la question de la transmission est vitale. Or, l'intégration des jeunes générations au projet entrepreneurial n'est pas toujours aisée.

Face à la crise environnementale, les jeunes amenés à prendre les rênes des sociétés familiales exigent que leur investissement reflète bien davantage qu'auparavant leurs valeurs sociales, politiques et environnementales.

Aussi, dans les années à venir, de nombreuses entreprises orienteront leur stratégie sur ces bases pour permettre à terme une transmission et assurer leur survie. La crise environnementale ne doit pas être une cause de rupture dans une famille entrepreneuriale, mais au contraire de rassemblement.

Propos recueillis par Pierre-Jean Lepagnot

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.