Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Total reprend la main à Elgin, un an après la fuite

Reuters11/03/2013 à 10:07

TOTAL REDÉMARRE L'EXPLOITATION DES GISEMENTS GAZIERS D'ELGIN EN MER DU NORD

par Muriel Boselli et Michel Rose

PARIS (Reuters) - Total a redémarré samedi l'exploitation des gisements gaziers d'Elgin-Franklin, en mer du Nord, un an après la fuite d'un puits qui a coûté plusieurs centaines de millions d'euros et pesé sur l'activité économique du Royaume-Uni, ont déclaré à Reuters deux dirigeants du groupe pétrolier français.

La production de la plateforme, située à quelque 240 kilomètres d'Aberdeen en Ecosse, reprendra progressivement pour s'établir à 60.000 barils équivalent pétrole par jour (bepj) à la fin du mois. Total espère que cette cadence pourra grimper à 80.000 bepj au deuxième semestre 2014 puis à 120.000 bepj en 2015, niveau de production atteint avant l'accident.

"Après 11 mois d'arrêt, on peut s'attendre à ce que le redémarrage se fasse dans une succession de démarrages et d'arrêts", a expliqué Yves-Louis Darricarrère, directeur général de l'exploration-production de Total, lors d'une interview.

Le dirigeant a ajouté que la production des champs, dont Total détient 46,17% à travers la société Elgin Franklin Oil & Gas (EFOG), pourrait totaliser 130.000 à 140.000 bepj à partir de 2016.

"L'incident n'a pas diminué les réserves et donc ce que nous n'avons pas produit pendant l'intervalle sera autant de production en plus pour les années 2016, 2017, 2018."

La "phase II" de "West Franklin", un champ satellite situé à proximité, et la modernisation du champ d'Elgin devraient également contribuer à cette montée en charge.

L'entreprise estime toutefois que le changement des normes de sûreté va entraîner la fermeture d'au moins 10 puits sur l9 à Elgin-Franklin.

Total ne fournira les raisons de la fuite de gaz survenue sur le puits "G4" du site, l'un des plus pressurisés du monde et enfoui à près de 5.500 mètres sous terre, qu'une fois obtenue l'autorisation de l'autorité de sûreté britannique, le Health and Safety Executive, a souligné Patrice de Vivies, responsable des activités de Total au Royaume-Uni.

Avant la fuite, le site d'Elgin contribuait pour environ 3% à la production gazière britannique. Sa fermeture a porté un coup supplémentaire à une économie en récession. La baisse de production d'hydrocarbures coûté 0,2 point de produit intérieur brut (PIB) en 2012 outre-Manche.

Le manque à gagner pour Total, qui assure que la fuite a eu un impact environnemental limité, a été estimé à environ un million de livres sterling par jour, soit 1,15 million d'euros.

Cependant, la "quasi-totalité" des coûts d'intervention a été remboursée par les assurances, a souligné Yves-Louis Darricarrère.

Selon les calculs de Reuters, le coût total de la fuite depuis mars 2012 s'élève à près de 405 millions d'euros.

CHOC

La torchère de la plateforme, nécessaire pour purger le gaz en excès, était restée allumée plusieurs jours après la fuite avant de s'éteindre naturellement, faisant craindre une explosion du complexe qui serait venue rappeler celle de la plateforme Deepwater Horizon du britannique BP dans le Golfe du Mexique en avril 2010.

L'action Total a perdu près d'un cinquième de sa valeur au cours des deux mois suivant le 25 mars.

Vendredi, le titre a clôturé à 39,19 euros à la Bourse de Paris, affichant une capitalisation de 92,7 milliards d'euros.

L'accident a été vécu comme un traumatisme pour les équipes du groupe qui se veut un pionnier de l'exploitation off-shore et a longtemps présenté Elgin comme le navire amiral de ses prouesses technologiques.

"C'est bien sûr une leçon d'humilité parce que ce champ était une vitrine", a souligné Patrice de Vivies.

"Nous avions la meilleure technologie et les meilleures équipes au niveau mondial donc ça a été un choc que ça nous arrive."

Avec Marion Douet, édité par Matthias Blamont

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.