Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

TOTAL

51.91EUR
+1.49% 
Ouverture théorique 51.91
indice de référence CAC 40

FR0000120271 FP

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    51.15

  • clôture veille

    51.15

  • + haut

    52.10

  • + bas

    51.00

  • volume

    6 192 656

  • valorisation

    137 518 MEUR

  • capital échangé

    0.23%

  • dernier échange

    26.04.18 / 17:36:30

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    47.76

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    56.06

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter TOTAL à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter TOTAL à mes listes

    Fermer

Total prévoit que le prix du brut reste faible au 1er semestre

Reuters21/01/2015 à 11:48

TOTAL ESTIME QUE LE PRIX DU PÉTROLE RESTERA FAIBLE AU 1ER SEMESTRE

PARIS (Reuters) - Total estime que le prix du pétrole devrait rester faible au cours du premier semestre 2015, a déclaré le directeur général du groupe pétrolier français, Patrick Pouyanné, lors d'un entretien à France 2 diffusé mercredi.

L'effondrement des cours du pétrole atteint désormais environ 60% depuis juin 2014, sous les 50 dollars le baril..

"Je crois franchement qu'il va rester à des niveaux bas pour le premier semestre 2015", a dit Patrick Pouyanné, interrogé à l'occasion du Forum économique de Davos.

"Après on verra, ça dépend de beaucoup de paramètres, quel va être le comportement d'un certain nombre de grands pays producteurs notamment", a-t-il ajouté, soulignant que la chute du pétrole était due à une combinaison de demande faible, due au marasme économique et aux économies d'énergie, et d'offre surabondante, avec en particulier la production de pétrole de schiste des Etats-Unis.

"Si ça dure, (...) c'est bon pour l'économie (...), ça veut dire que la demande de produits pétroliers va remonter, et donc un jour ou l'autre le prix du pétrole remontera."

Patrick Pouyanné est directeur général de Total depuis le décès du PDG Christophe de Margerie en octobre dans un accident d'avion.

Le dirigeant a par ailleurs déclaré au Financial Times que Total prévoyait de réduire de 10% ses investissements cette année et d'accélérer ses réductions de coûts afin de s'adapter à la forte baisse des cours du pétrole.

Au Forum économique mondial de Davos, mercredi matin, Patrick Pouyanné a confirmé avoir donné pour instruction de limiter les investissements dans les champs de gaz de schiste exploités par Total sur la côte Est des Etats-Unis du fait de la chute des cours du brut.

"Mais je peux revenir dans un an quand les prix remonteront", a-t-il ajouté.

Sur France 2, Patrick Pouyanné a indiqué que cette situation n'entraînerait "pas des emplois en moins" dans le groupe.

"Nous sommes un grand pétrolier, donc par rapport à des concurrents plus petits nous souffrirons moins (...), nous savons que nous pouvons traverser ce type de période de basses eaux."

"En même temps c'est vrai que nous avons un 'challenge' parce que ça veut dire des revenus en moins, et donc pour les salariés ça veut dire que le mot d'ordre, c'est qu'on doit maîtriser nos coûts (et) baisser notre point mort."

Prié de dire si, depuis les récents attentats à Paris, son groupe avait renforcé ses mesures de sécurité, notamment dans les pays musulmans où il est présent, Patrick Pouyanné a évoqué "des pays plus sensibles que d'autres", tels que le Yémen.

"Nous avons une usine qui fait du gaz naturel liquéfié qui représente 40% du produit intérieur brut du Yémen, nous avons des menaces et nous avons bien évidemment renforcé le dispositif de sûreté", a-t-il dit.

"Concrètement, ça veut dire que nous avons même mobilisé des moyens militaires de l'Etat du Yémen pour protéger nos installations et renforcer également les moyens de surveillance de l'usine."

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a condamné mardi la poursuite des violences au Yémen entre les miliciens chiites houthis et la garde présidentielle, appelant à la fin immédiate des hostilités et au rétablissement de l'ordre à Sanaa, la capitale secouée ces derniers jours par des combats.

Total détient notamment dans le pays une participation de 39,62% dans l'usine de liquéfaction de Yemen LNG située à Balhaf, sur la côte sud du pays.

(Benjamin Mallet, avec Dmitry Zhdannikov à Davos et Dominique Rodriguez)

Valeurs associées

+1.49%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.