Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

TOTAL : le projet majeur du Lac Albert en Afrique sur les rails
AOF12/04/2021 à 08:44

(AOF) - Total et ses partenaires en Tanzanie et en Ouganda, dont le chinois CNOCC (China National Offshore Oil Corporation) ont signé les accords définitifs nécessaires au lancement du projet majeur de développement du Lac Albert. Ce dernier englobe les projets pétroliers amont de Tilenga et Kingfisher en Ouganda et la construction de l'oléoduc East African Crude Oil Pipeline (EACOP) en Ouganda et en Tanzanie. Le projet Tilenga, opéré par Total, et le projet Kingfisher, opéré par CNOOC, devraient atteindre une production cumulée de 230 000 barils par jour en plateau.

Les partenaires amont sont Total (56,67 %), CNOOC (28,33 %) et UNOC (15 %). La production des champs pétroliers en Ouganda sera acheminée jusqu'au port de Tanga, en Tanzanie, via l'oléoduc transfrontalier EACOP dont les actionnaires sont Total, UNOC, TPDC et CNOOC.

Les accords conclus hier comprennent le pacte d'actionnaires d'EACOP et le contrat de transport entre EACOP et les producteurs de pétrole du Lac Albert.

Ces accords ouvrent la voie au démarrage du projet de développement du Lac Albert. Les principaux contrats d'ingénierie, d'achat et de construction seront octroyés prochainement, et la construction pourra commencer. Les premières exportations de pétrole sont prévues pour début 2025.

Tous les partenaires s'engagent à mettre ces projets en œuvre de manière exemplaire et en prenant pleinement en considération les enjeux environnementaux et de biodiversité ainsi que les droits des communautés locales, selon les standards environnementaux et sociétaux les plus exigeants prônés par l'International Finance Corporation (IFC).

" Le développement de Tilenga et la construction de l'oléoduc EACOP sont des projets majeurs pour Total, cohérents avec notre stratégie de se concentrer sur des projets pétroliers à point mort bas tout en réduisant l'intensité carbone moyenne du portefeuille amont du Groupe. Ces projets seront d'importants créateurs de valeur pour l'Ouganda et la Tanzanie " a déclaré Patrick Pouyanné, président-directeur général de Total.

" Total prend pleinement en considération la sensibilité du contexte environnemental et les enjeux sociétaux qui entourent ces projets à terre. Notre engagement est de mettre en œuvre ces projets de manière exemplaire et en toute transparence ".

AOF - EN SAVOIR PLUS

Une grave crise du secteur

Même si la plupart des experts prévoient une remontée des cours du pétrole en 2021 (contre un niveau d'environ 50 dollars le baril fin 2020), cette remontée devrait être très fragile. La demande est encore loin d'avoir retrouvé son niveau d'avant la crise et le trafic aérien devrait rester encore déprimé au-delà de 2021.

Standard & Poor's souligne la profondeur de la crise que traverse le secteur. L'agence de notation estime, en effet, que la transition énergétique est un défi existentiel. La pandémie a permis un essor des énergies renouvelables qui risque d'accélérer le déclin annoncé du pétrole. Cela obligerait les compagnies à démanteler des activités traditionnelles pour mener les investissements nécessaires. Ainsi BP a annoncé 25 milliards de dollars de cessions d'actifs et une division de moitié de son dividende pour financer son pari sur l'électricité renouvelable.

Valeurs associées

Euronext Paris +2.42%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer