Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Total choisit de céder TIGF à un consortium Snam-GIC-EDF

Reuters05/02/2013 à 22:41

TOTAL EN NÉGOCIATIONS EXCLUSIVES POUR CÉDER TGIF AVEC UN CONSORTIUM RÉUNISSANT SNAM, GIC ET EDF

PARIS (Reuters) - Total a annoncé mardi qu'il entrait en négociations exclusives avec un consortium réunissant l'italien Snam (45%), le fonds singapourien GIC (35%) et EDF (20%) en vue de lui céder sa filiale de transport et de stockage de gaz TIGF.

L'offre du consortium porte sur 100% du capital de la société et la valorise 2,4 milliards d'euros, a précisé le groupe pétrolier dans un communiqué.

EDF détiendra sa participation à travers son fonds dédié au démantèlement des centrales nucléaires.

Un autre consortium réunissant le belge Fluxys, la Caisse des dépôts, le fonds d'investissement Adia d'Abou Dhabi, Axa, Crédit agricole Assurances, CNP Assurances et le fonds de pension néerlandais PGGM, était également candidat au rachat de TIGF.

Parmi les repreneurs désignés de la société, Snam a pu faire valoir son expertise industrielle, le groupe italien exploitant huit sites de stockage, contre seulement un pour son concurrent Fluxys.

Une source au fait des projets du consortium Snam-GIC-EDF indiquait en outre récemment que TIGF serait intégrée dans le développement européen de Snam mais resterait "une entreprise indépendante".

Le consortium n'aurait par ailleurs qu'un recours limité à la dette pour financer le rachat de la filiale de Total.

La vente de TIGF s'inscrit dans le cadre du projet du groupe pétrolier de céder pour 15 à 20 milliards de dollars d'actifs, qui doit lui permettre de financer ses investissements et de doper sa génération de trésorerie. Des sources proches du processus de vente déclaraient ces dernières semaines que TIGF était aujourd'hui valorisée dans le bas d'une fourchette de 2 à 3 milliards d'euros évoquée au début du processus, principalement en raison d'incertitudes pesant sur ses perspectives dans le stockage.

Active dans 15 départements du sud-ouest de la France, TIGF emploie près de 500 personnes. La société exploite 5.000 km de canalisations et deux sites de stockage, assurant près de 13% du transport de gaz en France.

Elle a enregistré un chiffre d'affaires de 353 millions d'euros en 2011, dont 58% dans le transport. Cette activité régulée bénéficie de tarifs fixés par la Commission de régulation de l'énergie qui garantissent en partie ses performances futures.

Le stockage subit en revanche les effets du recul de la consommation de gaz en Europe.

Les syndicats, très impliqués dans le processus de vente, ont exigé des garanties pour les salariés de TIGF.

Le dialogue avec les représentants des salariés a abouti à un accord qui porte notamment sur la préservation de l'emploi, le maintien des dispositions sociales et le maintien du siège à Pau (Pyrénées-Atlantique), a précisé Total.

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, avait indiqué en novembre dernier que le gouvernement français était "très attentif" au sort de TIGF.

Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot

Mes listes

valeur

dernier

var.

3.57 0.00%
5640.94 +0.47%
25.28 +2.27%
11.94 -1.16%
4.114 -1.12%
119 +1.80%
3.13 +1.29%
1.287 -0.29%
4.035 +1.77%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.