Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Toshiba prépare la vente d'une partie de ses mémoires

Reuters20/01/2017 à 10:25

TOSHIBA PRÉPARE LA VENTE D'UNE PARTIE DE SES MEMOIRES

par Makiko Yamazaki et Kentaro Hamada

TOKYO (Reuters) - Toshiba prépare la vente d'une participation minoritaire dans sa filiale de semiconducteurs, ont déclaré des sources proches du dossier vendredi, de façon à amortir l'impact d'une grosse provision à venir sur une acquisition américaine.

Le conglomérat industriel japonais a distribué à divers fonds d'investissement, dont Silver Lake, des formulaires d'accord de confidentialité, selon l'une des sources.

Toshiba songe aussi à Western Digital, son associé dans une usine de mémoires flash à Yokkaichi (préfecture de Mie), et a sollicité l'établissement public Development Bank of Japan (DBJ), qui envisage également d'investir dans cette filiale, ont ajouté les sources.

L'agence Kyodo rapporte, sans citer de sources, que Canon serait également intéressé. Le groupe japonais spécialisé dans la photographie et l'impression n'était pas disponible dans l'immédiat.

Un responsable de Toshiba estime qu'une entrée au capital par Western Digital n'est pas un choix avisé car il faudrait trop de temps pour recueillir les diverses autorisations des autorités. Western Digital, spécialisé dans le stockage de données, et Silver Lake se sont abstenu de tout commentaire.

Des sources financières s'interrogent sur l'intérêt que pourrait manifester des fonds d'investissement s'ils n'obtenaient pas une participation majoritaire ou à défaut une participation de 33,4% au minimum, qui leur donnerait un droit de veto sur les décisions du conseil d'administration.

Les médias évoquent en effet une participation de 20% à 30% à céder, ce qui n'a pu être confirmé dans l'immédiat mais les sources ont dit que Toshiba voulait rester majoritaire.

Des sources industrielles estiment que la filiale pourrait valoir plus de 1.000 milliards de yens (8,2 milliards d'euros), voire le double.

Les semiconducteurs représentent l'essentiel du bénéfice d'exploitation de Toshiba, le groupe japonais se situant au deuxième rang mondial dans la production des mémoires flash NAND derrière Samsung Electronics.

TOSHIBA NE PEUT LANCER UN APPEL AU MARCHÉ

La dépréciation que Toshiba comptabilisera sur l'achat réalisé en 2015 aux Etats-Unis par sa filiale nucléaire Westinghouse pourrait atteindre les six milliards de dollars (5,6 milliards d'euros), selon les médias, ce qui ne lui laisse guère d'autre choix que de céder une participation dans ses semiconducteurs car il ne peut lancer un appel au marché, étant placé sous surveillance par la Bourse de Tokyo.

Le conglomérat industriel essaye en toute hâte de réaliser la scission de sa filiale et d'en placer une participation minoritaire d'ici la fin de son exercice fiscal au 31 mars car la provision risque d'absorber intégralement des fonds propres tombés à trois milliards de dollars à la suite d'un scandale comptable de 1,3 milliard de dollars survenu en 2015, expliquent les sources.

"Toshiba veut à tout prix éviter d'avoir un actif net négatif", a dit l'une d'elles.

Un porte-parole de Toshiba a dit, sans autre précision, que ce dernier pourrait scinder sa filiale semiconducteurs et vendre une participation.

Hiroshige Seko, le ministre japonais du Commerce, a déclaré vendredi à la presse que le gouvernement suivait de près l'affaire Toshiba au vu de sa position dans les mémoires flash NAND et de son poids dans la croissance économique du pays.

Il a ajouté que le ministère n'était pas en train de concocter le moindre plan d'aide à Toshiba, ce qui n'exclut pas une autre forme de soutien de la part de l'Etat, comme un investissement de la DBJ.

L'action Toshiba a gagné 1,8% vendredi en Bourse de Tokyo. Elle avait perdu 16% la veille, en réaction aux informations évoquant une dépréciation plus élevée que prévu.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.