1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Tillerson: Washington n'aspire pas à renverser le régime nord-coréen
Reuters01/08/2017 à 21:00

    WASHINGTON, 1er août (Reuters) - Les Etats-Unis ne cherchent 
pas à renverser le régime nord-coréen et souhaitent engager "à 
un moment ou un autre" un dialogue avec Pyongyang, a déclaré 
mardi le secrétaire d'Etat, Rex Tillerson. 
    "Nous n'aspirons pas à un changement de régime, nous 
n'aspirons pas à un effondrement du régime, nous n'aspirons pas 
à une réunification accélérée de la péninsule (coréenne), nous 
ne cherchons pas un prétexte pour envoyer notre armée au nord du 
38e parallèle", a dit le chef de la diplomatie américaine à la 
presse. Le 38e parallèle marque la frontière entre les deux 
Corées. 
    "Nous ne sommes pas votre ennemi (...) mais vous constituez 
une menace inacceptable pour nous, et nous devons y répondre", a 
poursuivi Tillerson. "Et nous espérons qu'à un moment ou un 
autre, ils commenceront à le comprendre et nous aimerions nous 
asseoir et dialoguer avec eux." 
    La Corée du Nord a procédé vendredi à un nouvel essai de 
missile intercontinental (ICBM) et dit avoir désormais la 
capacité de frapper le territoire des Etats-Unis. 
    Le numéro un nord-coréen, Kim Jong-un, a assisté au tir, 
vendredi, et a parlé d'un "sérieux avertissement" lancé aux 
Etats-Unis, qui ne seront pas à l'abri de la destruction s'ils 
cherchent à attaquer la Corée du Nord, a rapporté l'agence de 
presse officielle KCNA. 
    L'affirmation a été partiellement corroborée par les 
services américains du renseignement, dont deux responsables ont 
déclaré à Reuters que ce dernier tir expérimental d'ICBM avait 
montré que Pyongyang était sans doute en mesure d'atteindre la 
majeure partie des Etats-Unis. 
    Selon Pyongyang, le missile Hwasong-14 (d'après le mot 
coréen pour "Mars") a atteint l'altitude de 3.724,9 km et a 
parcouru 998 km avant de plonger dans les eaux de la mer du 
Japon. 
    La communauté américaine du renseignement estime 
parallèlement que l'objectif poursuivi par Kim Jong-un via ces 
programmes nucléaires et balistiques n'est pas de lancer une 
attaque contre les Etats-Unis ou ses alliés, dont il sait bien 
qu'elle serait suicidaire, mais de se doter d'une "assurance 
vie" visant à dissuader toute attaque contre la République 
populaire démocratique de Corée et d'affermir la souveraineté 
nord-coréenne. 
 
 (Yeganeh Torbati avec Idrees Ali et Phil Stewart; Eric Faye et 
Henri-Pierre André pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer