Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Thales flambe, le marché soulagé par la prévision de marge

Reuters01/03/2013 à 15:57

THALES S'ENGAGE À POURSUIVRE L'AMÉLIORATION DE SA COMPÉTITIVITÉ

PARIS (Reuters) - Thales s'envole en Bourse vendredi après s'être engagé à poursuivre l'amélioration de sa rentabilité tout en partant à la chasse aux contrats dans les pays émergents, un relais de croissance jusqu'à présent délaissé par le groupe.

L'équipementier pour l'aéronautique, la défense et la sécurité s'octroie 11,95% à 30,21 euros vers 14h05, après un plus haut depuis deux ans à 31,44 euros, au lendemain de la publication de résultats annuels supérieurs aux attentes et l'annonce du relèvement de son dividende.

Le titre, en tête de hausses SBF 120, porte ses gains depuis le début de l'année à 15,2% et sa capitalisation à 6,12 milliards d'euros.

Le groupe, qui vise une hausse de 5% à 8% de son résultat opérationnel courant en 2013, a confirmé que le plan d'économies Probasis entrepris par Luc Vigneron, le prédécesseur de Jean-Bernard Lévy, aurait un impact positif de 100 millions d'euros en 2013.

Kepler, qui reste à l'achat avec un objectif de cours de 34 euros, souligne que cette publication est "rassurante" quant à l'engagement de Thales d'améliorer sa rentabilité.

Barclays se montre de son côté plus réservé. L'intermédiaire, qui réitère son conseil de pondération en ligne, prend acte des "bons" résultats et marge meilleurs qu'attendu, mais se dit surpris de l'annonce d'une nouvelle "introspection" stratégique.

"Nous estimons que cette revue (stratégique) va probablement reporter le redressement significatif de la rentabilité", dit le broker qui relève son objectif de cours de 26 à 28 euros.

Le nouveau PDG de Thales a insisté sur la nécessité pour le groupe de remporter des contrats dans les pays émergents, alors que Luc Vigneron s'était focalisé sur les réductions de coûts.

Jean-Bernard Lévy s'est dit déterminé à améliorer les relations au sein de l'entreprise, le point de crispation qui avait précipité le lâchage de Luc Vigneron par les deux actionnaires de référence du groupe, l'Etat et Dassault Aviation, qui détiennent respectivement 27% et 26% du capital.

"En suscitant la conviction plutôt qu'en vivant dans la contrainte, on peut encore améliorer les résultats et faire en sorte que les collaborateurs (...) soient fiers de vivre dans une entreprise motrice", a dit Jean-Bernard Lévy.

Il a précisé que les coupes dans les budgets de la défense auraient davantage un impact sur Thales en 2014 et en 2015 que cette année.

Les conclusions du Livre blanc de la défense, censé définir les besoins de l'armée française pour la période 2014-2019, n'ont pas encore été rendues, alors qu'elles étaient attendues pour la fin 2012.

Jean-Bernard Lévy a dit à des journalistes à l'issue de la conférence de presse qu'il craignait que la défense serve de "variable d'ajustement" en période de disette budgétaire.

"Mettre en péril ce qui est l'un des rares grands savoir-faire français industriels au nom de problèmes économiques me paraît extrêmement préoccupant", a-t-il dit, rappelant que Thales faisait travailler 4.000 PME en France.

Cyril Altmeyer et Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.