Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

TF1 ne voit pas encore d'éclaircie pour la publicité

Reuters19/02/2014 à 17:37

TF1 PESSIMISTE POUR 2014

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Le marché publicitaire de la télévision en France semble promis à une nouvelle année délicate après un exercice 2013 marqué par une bataille des prix sur fond de recul des investissements des annonceurs, dans laquelle M6 a tiré son épingle du jeu face à TF1, son principal concurrent.

La filiale de Bouygues, dont la chaîne vedette TF1 a cédé des parts de marché publicitaire l'an dernier, a prévenu mercredi qu'elle redoutait une nouvelle contraction du marché publicitaire cette année.

"Dans un contexte économique morose, caractérisé par l'absence de signaux de reprise et par une visibilité toujours faible, le marché net de la publicité télévisuelle pourrait s'inscrire en recul en 2014", prévient-elle dans un communiqué.

La veille, M6 avait évoqué une faible visibilité persistante sur l'évolution du marché.

Ces commentaires sont venus alimenter les interrogations des investisseurs, soucieux de l'absence de signes de redressement du marché français qui fait figure de mouton noir après une contraction estimée autour de 4% l'an dernier.

Dans une note publiée début février, les analystes de Deutsche Bank mettaient déjà en garde contre l'"anomalie" française, le seul marché européen à ne pas enregistrer d'amélioration sur les premiers mois de 2014.

TF1 "évoque une contraction du marché pour 2014 et nous anticipons des révisions à la baisse du consensus sur la croissance de marché compte tenu de cette prévision pessimiste", expliquent mercredi les analystes de Liberum dans une note.

Le titre TF1, qui avait débuté la séance en forte baisse, a toutefois nettement réduit ses pertes en milieu de journée à la suite de commentaires jugés rassurants du PDG Nonce Paolini.

"Nous ne sommes pas du tout dans une situation de panique par rapport au marché publicitaire", a dit Nonce Paolini lors d'une conférence analystes, en soulignant que la prévision mentionnée dans le communiqué était une simple "hypothèse" qui ne devait pas être surinterprétée.

A 15h45, le titre TF1 cédait 0,3% à 13,85 euros. M6 avançait de son côté de 1,35% à 16,89 euros.

LA BATAILLE DES PRIX TOURNE À L'AVANTAGE DE M6

Le premier groupe privé de télévision a enregistré l'an dernier un chiffre d'affaires publicitaire de 1,7 milliard d'euros, en baisse de 5,4%, alors que M6 est parvenu à maintenir des revenus stables.

La chaîne TF1 est pourtant parvenue à redresser ses audiences avec une progression de 0,1 point à 22,8%, pour la première fois depuis le lancement de la TNT en 2005.

"M6 a été plus agressif en 2013 que TF1 pour gagner quelques parts de marché", a reconnu le directeur financier de TF1 Philippe Denery à des journalistes, ajoutant que TF1 avait, elle, cherché à maintenir les prix de ses écrans publicitaires.

La part de marché nette de TF1 dans le secteur publicitaire a reculé l'an dernier de 36,5% à 35,1% quand celle de M6, dont les audiences se sont pourtant tassées, a progressé de 19,4% à 20,1%, selon les chiffres communiqués par les deux groupes.

TF1 a en revanche amélioré sa rentabilité à la faveur de la poursuite des économies qui ont atteint 41 millions en 2013.

Le groupe, dont le résultat opérationnel a progressé de 6,0% à 223,1 millions d'euros, a réaffirmé son objectif d'atteindre 85 millions d'euros d'économies d'ici fin 2014.

A contrario, la rentabilité de M6 s'est dégradée, pénalisée par les investissements liés au lancement de sa nouvelle chaîne 6Ter et par un alourdissement de ses charges fiscales.

TF1 a précisé qu'il prévoyait de verser un dividende stable à 55 centimes par action au titre de 2013, autre motif de déception pour le marché qui s'attendait à un possible retour de cash aux actionnaires avec la cession annoncée d'une partie des parts du groupe dans Eurosport International à Discovery Communications.

Interrogé à ce sujet, Philippe Denery a répondu que le groupe se pencherait sur la question une fois l'opération bouclée.

Avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.