Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

TF1 : l'activité 2020 fortement perturbée par la crise sanitaire
AOF11/02/2021 à 11:05

(AOF) - Le chiffre d'affaires consolidé 2020 du groupe TF1 s'élève à 2,08 milliards d'euros, en repli de 10,9%. Le chiffre d'affaires publicitaire du groupe audiovisuel s'établit à 1,48 milliard d'euros, en recul sur un an de 10,2%. Après un premier semestre affecté par les effets de la crise sanitaire, le quatrième trimestre enregistre une hausse des recettes publicitaires de 4,5% par rapport à la même période de l'année dernière. Le résultat net part du groupe s'établit à 55,3 millions d'euros, soit une chute de 64,3%.

La consommation journalière de télévision par Français s'établit à 3h54, en hausse de 24 minutes par rapport à 2019. Dans cet environnement favorable, TF1 a rassemblé en moyenne chaque jour 32,4% des femmes de moins de 50 ans et 29,9% des individus âgés de 25 à 49 ans. Sur cette cible en particulier, la part d'audience du groupe est en hausse constante depuis 2017 (+0,7 point).

Par pôle, le chiffre d'affaires des Antennes s'établit à 1,61 milliards d'euros, en retrait de 9,1%. Au quatrième trimestre, les annonceurs ont bénéficié des hauts niveaux d'audience enregistrés jusqu'en décembre, par exemple lors de grands rendez-vous tels que l'élection de Miss France 2021, les NRJ Music Awards, ou encore le lancement du nouveau feuilleton quotidien "Ici tout commence".

Le coût des programmes des cinq chaînes en clair du Groupe (TF1, TFX, TMC, LCI, TF1 Series Films) s'élève à 833,2 millions d'euros, soit une économie de 152,3 millions d'euros. Ces économies ont permis d'absorber 100% de la baisse des revenus publicitaires des Antennes (en retrait de 9,7% à 1,42 milliards d'euros).

Les revenus du pôle Studios et Divertissements s'établissent à 309,2 millions d'euros en 2020, en recul de 20,7%. Ce pôle a été fortement touché en 2020 par l'arrêt des tournages en avril et début mai, ainsi que l'annulation ou le report des spectacles, des tournées musicales et des sorties en salles.

Enfin, les revenus du pôle Digital (Unify) s'établissent à 159,7 millions d'euros, en recul de 7,7%.

Le Conseil d'Administration proposera lors de l'Assemblée Générale Mixte du 15 avril 2021 de verser un dividende de 0,45 euro par action.

Concernant le nouvel exercice, TF1 estime qu'en 2021 il devrait bénéficier d'une programmation forte et variée, avec les nouvelles séries "Je te promets" et "La Promesse", ou encore la diffusion de l'Euro 2021.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points-clés

- Premier groupe télévisuel français avec 32,6 % de parts d'audience chez les plus de 4 ans ;

- Cinq chaînes en clair : TF1, TMC, LCI, TFX, TF SERIES FILMS- et 4 chaînes thématiques payantes -TV Breizh, Histoire, Ushuaïa et SérieClub ;

- Chiffre d'affaires de 2,34 Md€ réparti en trois secteurs : la publicité sur les chaînes (76 % des revenus), les activités studios et divertissements (17 %) et la nouvelle division « Digital Unify », regroupant les activités menées sous les marques Aufeminin, Neweb, Studio71, TF1 Digital Factory, Vertical Station4 ainsi que Doctissimo et Gamned! ;

- Modèle d'affaires fondé sur la présence le long de la chaîne de valeur - création, édition et distribution de contenus - et visant à pérenniser le leadership de TF1 et sa montée en gamme dans la TNT ;

- Capital verrouillé par Bouygues, actionnaire à hauteur de 43,7 %, et par l'impossibilité législative d'une OPA, Gilles Pélisson étant président du conseil d'administration de 11 membres ;

- Faible endettement, d'où un taux de distribution de 65 % pour un dividende de 0,50 € et des rachats d'actions.

Enjeux

- Stratégie de monétisation des data et d'élargissement du portefeuille de clients à l'international ;

- Stratégie d'innovation déclinée en amont avec la production de contenus, en aval avec le digital, avec 10,7 M€ destinés à la R&D: soutien aux start-ups (+ de 10), avec programme d'accélération (de la création à la distribution) / focus sur l'authentification de la base de données (23 millions d'utilisateurs) ;

- Stratégie environnementale sous le label TF1 Initiatives, avec une démarche écoconception dans la production de contenus et un objectif 2025 d'une forte baisse de la consommation d'énergie ;

- Première régie publicitaire en France, avec une expertise pluri-média remarquable ;

- Après les acquisitions de 2019, attentes des retombées commerciales de la restructuration de la branche digitale Unify ;

- Retombées des partenariats dans la monétisation de la data (RelevanC).

Défis

- Absence de visibilité sur les recettes publicitaires ;

- Secteur très réglementé, d'où des limites aux redéploiements et à la croissance externe et incertitudes provenant de la montée en puissance de la SVOD (vidéo à la demande), de la TV connectée;

- Impact sur l'univers concurrentiel de la cession des chaînes publiques France 0 et France 4 ;

- Résultat de la stratégie de lutte contre la concurrence des Gafam, notamment par l'alliance Salto avec France Média et M6 ;

- Objectif 2020 d'un taux de marge opérationnelle courante à 2 chiffres et d'un coût des programmes à 985 millions d'euros et, pour le pôle Digital Unify en 2021, d'un chiffre d'affaires d'au moins 250 M€ (contre 173 M€ en 2019) et d'un taux de marge opérationnelle d'au moins 15%.

La presse magazine en effervescence

En deux ans cette presse a considérablement évolué en France. Les trois groupes leaders (Lagardère, Bertelsmann et Mondadori) se sont quasiment désengagés pour laisser la place à de nouveaux acteurs. Le groupe Lagardère ne conserve aujourd'hui que « Paris Match » et le « JDD ». Les titres « Elle », « Version Femina », « Télé 7 Jours », « France Dimanche », « Ici Paris » ont été cédés à un nouvel entrant, Czech Media Invest (CMI), contrôlé par le tchèque Daniel Kretinsky.

Pascal Chevalier, issu de la Net économie, s'est, lui, emparé de Mondadori France (« Grazia », « Biba », « Closer », « Science & Vie ») l'an passé, après avoir repris « Marie France » en 2013. Son groupe dispute désormais la position de leader avec Prisma Media qui pourrait tomber dans le giron de Vivendi, contrôlé par Vincent Bolloré. Prisma Media détient notamment les titres « Femme Actuelle », « Geo », « Gala », « Voici », « Télé-Loisirs » et « Capital ».

Valeurs associées

TF1
Euronext Paris +0.43%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer