Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Tesco veut redynamiser ses activités en Grande-Bretagne

Reuters18/04/2012 à 12:50

Tesco veut redynamiser ses activités en Grande-Bretagne

par James Davey et Paul Hoskins

LONDRES (Reuters) - Tesco a annoncé mercredi qu'il consacrerait un milliard de livres (1,2 milliard d'euros) à refondre ses activités en Grande-Bretagne, pour y regagner des parts de marché et calmer des actionnaires devenus nerveux, au prix d'un coup de frein à l'investissement et à l'expansion.

Il a expliqué que le projet de redynamiser son principal marché, qui, a-t-il admis, ne constitue pas un changement radical, serait axé sur le personnel, les prix et les gammes de produits, ainsi que le remodelage des magasins.

L'accent mis sur le rétablissement des ventes en Grande-Bretagne et sur l'embellissement des magasins implique que les investissements seront ramenés à 3,3 milliards de livres dans l'année à venir contre 3,8 milliards l'an passé.

Cela signifie également que les nouvelles surfaces de vente en Grande-Bretagne seront sur l'exercice 2012-2013 inférieures de 38% à celles de l'exercice précédent.

"J'annonce aujourd'hui notre plan d'un milliard de livres pour redonner du sens à Tesco", a dit le directeur général Philip Clarke à la presse, à l'occasion de la conférence de presse de présentation des résultats annuels.

"Ce plan n'est pas radical, ce n'est pas un changement de direction radical mais c'est un changement de rythme radical: plus de personnel, meilleure gamme et meilleure qualité, magasins plus accueillants, service plus amical, enfin une plus grande volonté de faire mieux les choses les plus simples."

Tesco domine le segment de la distribution alimentaire en Grande-Bretagne avec une part de marché de 30% mais il a lancé en janvier son premier avertissement sur résultats en 20 ans.

Le troisième distributeur mondial a également dit que sa filiale américaine Fresh & Easy parviendrait au point mort plus tard que prévu.

BÉNÉFICE CONFORME AU CONSENSUS

"Jusqu'à présent, nous voulions accélérer le rythme d'expansion pour atteindre le point mort (vers la fin de l'exercice 2012-2013). A présent, j'ai décidé surtout de rendre rentables les magasins que nous avons déjà avant de songer à relancer une expansion soutenue", a encore dit le directeur général.

La tâche à laquelle s'est attelée Clarke est comparable en ampleur à celle qui attend Carrefour et son futur patron Georges Plassat, qui prendra ses fonctions en juin.

Touché par la crise de la zone euro et affecté par des problèmes structurels de long terme, Carrefour s'apprête à affronter un nouvel exercice difficile alors que la dégradation du climat économique en Europe continue de peser sur les dépenses de produits non alimentaires.

Le deuxième distributeur mondial derrière Wal-Mart est cependant parvenu à stabiliser son chiffre d'affaires grâce à l'Amérique latine et à un effet calendaire positif, qui ont masqué une poursuite de la baisse des ventes en France, en Europe du Sud mais aussi en Chine.

Le distributeur britannique a également annoncé un bénéfice du groupe avant impôt et exceptionnels en hausse de 1,6% à 3,9 milliards de livres sur l'exercice annuel clos le 25 février.

Le consensus d'analystes réalisé par Tesco lui-même donnait 3,88 milliards, à comparer aux 3,81 milliards de livres de l'exercice 2010-2011.

Le bénéfice d'exploitation en Grande-Bretagne, où Tesco réalise plus de 70% de ce solde, a diminué de 1% au dernier trimestre, tandis que les ventes à périmètre comparable ont reculé de 1,6%.

L'action gagne 1,75% à un peu plus de 334 pence.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benjamin Mallet

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.