Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Tesco lance un examen stratégique de sa filiale américaine

Reuters05/12/2012 à 11:19

TESCO LANCE UN EXAMEN STRATÉGIQUE DE SA FILIALE AMÉRICAINE

par James Davey

LONDRES (Reuters) - Tesco a annoncé mercredi avoir lancé un examen stratégique de sa filiale américaine déficitaire Fresh & Easy, au terme duquel celle-ci pourrait être fermée ou vendue.

Le directeur général Phil Clarke a estimé qu'il était "probable mais pas certain" que le troisième distributeur mondial derrière Wal-Mart et Carrefour se retire des Etats-Unis.

Des annonces que le marché accueille bien puisque l'action gagne 3,7% à 338,65 pence en début de matinée après avoir ouvert en hausse de 4%. L'action a perdu 20% sur une période d'un an.

Annonçant cet examen, ainsi qu'un point sur son troisième trimestre attestant de ses difficultés sur son marché intérieur, le groupe britannique a précisé qu'il annoncerait ses décisions en même temps que ses résultats annuels en avril.

Tesco a précisé que toutes les options étaient à l'étude pour Fresh & Easy et que plusieurs candidats étaient intéressés par la reprise de tout ou partie de la filiale.

Il a ajouté que Tim Mason, le directeur général de Fresh & Easy, quittait le groupe au terme de 30 ans de carrière.

L'enseigne américaine, qui exploite quelque 200 magasins, a absorbé un milliard de livres (814 millions d'euros) de capitaux depuis son lancement en 2007 mais n'est toujours pas parvenue à dégager des profits.

La pression des actionnaires et des analystes pour trouver une issue à ses difficultés est d'autant plus forte que Tesco est à la peine en Grande-Bretagne.

Les problèmes de la filiale américaine n'ont fait qu'amplifier les retombées d'une conjoncture difficile en Grande-Bretagne et en Europe centrale, compensées en partie par une performance plus solide en Asie.

En Grande-Bretagne, les ventes à périmètre comparable ont diminué de 0,6% sur 13 semaines au 24 novembre, période qui représente son troisième trimestre, hors TVA et carburants.

Les prévisions des analystes variaient d'une baisse de 0,9% à une hausse de 0,2%, après une progression de 0,1% au deuxième trimestre, la première en 19 mois.

Tesco a réalisé les deux tiers environ de son chiffre d'affaires et les trois quarts de son bénéfice en Grande-Bretagne. Il a surpris les investisseurs en janvier en annonçant son premier avertissement sur ses résultats en plus de 20 ans.

Il souffre plus de la conjoncture que ses principaux concurrents britanniques car il vend plus de produits non alimentaires qu'eux, une dépense que le consommateur a tendance à réduire davantage en période de crise.

Phil Clarke a lancé en avril un nouveau programme censé redresser la situation sur le marché intérieur, augmentant les effectifs et remodelant les magasins afin de libérer plus d'espace pour l'alimentaire, le tout accompagné d'un effort sur la publicité et le marketing.

Les concurrents Assa et J Sainsbury ont tous deux fait état d'une hausse des ventes récemment. Seul Wm Morrison, le numéro quatre britannique, a vu ses ventes diminuer, mais les exercices ne coïncident pas.

En Asie, les ventes ont baissé de 5,1% en Corée du Sud, le principal marché de Tesco à l'étranger, en raison d'une législation réduisant la durée du travail.

En Europe de l'Est, les ventes ont reculé de 3,6%, conséquence des problèmes économiques de la zone euro.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.