Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

HSBC HLDG

707.20GBX
-0.67% 
valeur indicative 8.09 EUR

GB0005405286 HSBA

LSE données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    704.90

  • clôture veille

    712.00

  • + haut

    710.10

  • + bas

    704.20

  • volume

    6 538 691

  • valorisation

    14 209 539 MGBX

  • capital échangé

    0.03%

  • dernier échange

    25.04.18 / 14:52:43

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter HSBC HLDG à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter HSBC HLDG à mes listes

    Fermer

Tesco envisage de céder sa filiale sud-coréenne-sources

Reuters04/06/2015 à 15:40

(Actualisé avec précisions sur les acheteurs potentiels et la valorisation, contexte, cours) HONG KONG, 4 juin (Reuters) - Le distributeur britannique en difficulté Tesco TSCO.L étudie la possibilité de céder ses activités en Corée du Sud, estimées à six milliards de dollars (5,3 milliards d'euros), et a mandaté HSBC HSBA.L pour le conseiller sur ce projet, a-t-on appris jeudi de plusieurs sources proches du dossier. Une telle démarche constitue la première étape concrète d'un désengagement partiel du groupe d'Asie, qui alimente les spéculations depuis des mois. Une cession de la filiale sud-coréenne serait la plus importante restructuration décidée par le nouveau directeur général Dave Lewis, depuis son arrivée à la tête de Tesco l'an dernier. La filiale sud-coréenne pourrait susciter des offres des groupes de capital-investissement internationaux KKR KKR.N , Carlyle Group CG.O , CVC Partners et TPG Capital Management, ainsi que du groupe local MBK Partners, ont expliqué les sources. KKR et Carlyle ont refusé de commenter l'information jeudi. TPG, CVC et MBK n'ont pas fait de commentaire dans l'immédiat. La filiale sud-coréenne, qui compte 425 magasins, a réalisé sur l'exercice 2014-2015 un chiffre d'affaires de 5,38 milliards de livres sterling (7,33 milliards d'euros) hors TVA, précise son rapport annuel. Elle a dégagé sur l'exercice un bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciations et amortissements (Ebitda) d'environ 750 millions de dollars (666 millions d'euros) selon l'une des sources, ajoutant qu'elle pourrait être cédée sur la base d'une valorisation de sept à huit fois l'Ebitda. TESCO EST CONTRAINT DE SE RESTRUCTURER A la Bourse de Londres, l'action Tesco gagnait 0,475% à 211,40 pence à 13h05 GMT alors que l'indice FTSE-100 .FTSE perdait plus de 1%. Le groupe a été approché à plusieurs reprises par le passé à propos de ses activités en Corée du Sud, les plus importantes hors du Royaume-Uni, ce qui l'a encouragé à envisager un processus formel de vente, ont dit les sources. Tesco et HSBC ont refusé de commenter ces informations. Les sources ont requis l'anonymat, les discussions étant confidentielles. La filiale thaïlandaise, elle aussi importante, a par le passé suscité l'intérêt du milliardaire local Dhani Chearavanont, dont les avances ont été repoussées. En avril, Tesco a annoncé la plus lourde perte de son histoire, conséquence de charges exceptionnelles de sept milliards de livres (9,5 milliards d'euros). ID:nL5N0XJ0ZL Le groupe quasi-centenaire, qui a dominé pendant plusieurs décennies le marché britannique de la grande distribution, est donc contraint à une importante restructuration, dont il a confié la charge à Dave Lewis, un ancien d'Unilever. Celui-ci pourrait notamment réduire la voilure à l'international, les investissements engagés dans le développement hors des frontières du Royaume-Uni étant mis en cause dans les difficultés actuelles. Tesco a en effet perdu des parts de marché face aux enseignes de discount et laissé sa rentabilité se dégrader. Ces difficultés se sont accrues l'an dernier avec un scandale comptable qui a conduit les agences de notation à abaisser les notes financières. (Denny Thomas et Prakash Chakravarti, avec James Davey et Pamela Barbagila à Londres; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Valeurs associées

-0.67%
+0.38%
0.00%
-0.82%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.