Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Téléperformance relève ses objectifs annuels après sa croissance semestrielle record
information fournie par AOF28/07/2021 à 18:15

(AOF) - Téléperformance a multiplié par 4 son résultat net part du groupe au premier semestre 2021. Celui-ci atteint en effet 255 millions d’euros. L'EBITA courant s'est quant à lui élevé à 479 millions d'euros, en hausse de 89,5% sur un an, avec un taux de marge de 14%, contre 9,5 % l’an passé, traduisant le retour à une rentabilité supérieure à celle d’avant crise. Ceci grâce à un fort levier opérationnel résultant de la progression du chiffre d’affaires, la non-récurrence des dépenses liées à la gestion de la crise sanitaire, ainsi que la discipline en matière de gestion des coûts.

Le chiffre d'affaires sur numéro un mondial des centres d'appels a progressé de 36,8% à données comparables (+29% à données publiées), pour s'établir à 3,431 milliards d'euros. Il inclut une activité de 1,72 milliard d'euros au second trimestre (+37,7% à données comparables, +31,5% à données publiées).

"La progression très soutenue des activités, qui dépasse de loin un simple retour à la dynamique de croissance antérieure à la pandémie, a reposé principalement sur la poursuite de la forte dynamique commerciale des activités core services & D.I.B.S., dans un contexte de développement accéléré de l'économie digitale, explique le groupe. Elle a aussi bénéficié du déploiement des services d'assistance sur la Covid-19 auprès des gouvernements".

Fort de ces résultats, Téléperformance a relevé ses objectifs annuels: il vise désormais une croissance chiffre d'affaires de l'ordre de 18 % à données comparables (contre un objectif précédent de croissance d'au moins 12 % à données comparables), ainsi qu'un taux de marge d'EBITA courant supérieur à 14,5% (contre un objectif précédent de marge d'au moins 14%).

AOF - EN SAVOIR PLUS

Très légère remontée du marché publicitaire françaisAprès une très mauvaise année 2020 du fait de la pandémie, le marché publicitaire mondial devrait battre tous ses records cette année. Le marché français devrait également bénéficier de cette embellie. Amazon, qui bénéficie de la très forte popularité de sa place de marché, séduit de plus en plus les annonceurs et consolide peu à peu ses positions. D'après le Baromètre unifié du marché publicitaire (BUMP), au premier trimestre 2021, les recettes nettes publicitaires totales du marché français se sont élevées à 3,02 milliards d'euros, soit une chute de 8,1% par rapport à la même période de 2019. Cela correspond néanmoins à une légère progression (+0,9 %) sur un an, portée par le développement continu du numérique. Sur la période, celui-ci a représenté 1,5 milliard d'euros, en hausse de 5,1% par rapport au premier trimestre de 2019 et de 9% par rapport à celui de 2020. En revanche le segment des cinq médias historiques (presse, radio, télévision, cinéma, publicité extérieure), a reculé de 6% sur un an. La publicité extérieure et le cinéma ont, de nouveau, été particulièrement en difficulté. La télévision a bénéficié d'une très légère augmentation (+0,9 % sur un an), à 747 millions d'euros alors que la presse a reculé de 3,9% sur un an.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.48%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.