1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Telecom Italia ne fera pas appel des pouvoirs spéciaux de Rome
Reuters22/11/2017 à 17:17

TELECOM ITALIA NE FERA PAS APPEL DES POUVOIRS SPÉCIAUX DE ROME

TURIN (Reuters) - Telecom Italia (TIM) a l'intention de se conformer pleinement aux exigences du gouvernement italien, que ses pouvoirs spéciaux autorisent désormais à avoir son mot à dire sur toutes les décisions stratégiques de l'opérateur télécoms.

Le président du Conseil, Paolo Gentiloni, a signé en octobre un décret permettant au gouvernement à recourir à ses pouvoirs spéciaux ("golden power") sur l'ancien monopole d'Etat, considéré comme un actif stratégique.

A la question de savoir si le groupe envisageait de faire appel contre ces pouvoirs spéciaux, comme le suggérait un article de presse, son administrateur délégué Amos Genish a conseillé aux journalistes de ne pas croire tout ce qu'ils lisent.

Ces pouvoirs spéciaux, perçus comme la réponse de Rome pour contenir l'influence croissante de Vivendi sur l'ex-monopole, permettent au gouvernement d'opposer son veto à certaines décisions, dont des ventes d'actifs, des opérations de fusion et tout changement de contrôle des sociétés considérées comme étant d'importance stratégique pour le pays.

"Nous collaborons pleinement avec le gouvernement", a dit Amos Genish. "Nous avons l'intention de nous conformer totalement aux décisions prises en vertu de ces pouvoirs spéciaux."

Depuis qu'il a pris les rênes de TIM en septembre, Amos Genish a cherché à apaiser les relations avec Rome, particulièrement tendues depuis que Vivendi est devenu le premier actionnaire de l'opérateur.

Amos Genish s'exprimait à l'occasion d'une manifestation organisée par TIM sur la transformation numérique en Italie, en présence d'Antonello Giacomelli, sous-secrétaire d'Etat chargé des communications.

Ce dernier a déclaré que la vision de TIM semblait désormais alignée sur celle du gouvernement.

(Agnieszka Flak; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tision)

Valeurs associées

MIL +0.90%
MIL +0.41%
Euronext Paris +0.32%

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jean.coq
    22 novembre17:38

    TIM est stratégique pour l'Italie tout comme STX pour la France. C'est tout juste un retour de manivelle.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer