Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Technip Energies : premier trimestre en ligne
information fournie par AOF25/04/2022 à 10:27

(AOF) - Technip Energies perd plus de 3% à 12,02 euros. La société de services pétroliers a dévoilé un résultat financier du premier trimestre 2022 en ligne avec le cadre financier de l'exercice complet pour 2022. L’Ebit récurrent ajusté du premier trimestre 2022 a augmenté de 17%, pour atteindre 30,2 millions d’euros. La marge d’Ebit récurrent ajusté a augmenté de 70 points de base par rapport à l’exercice précédent, pour atteindre 9,2 %, grâce à l’augmentation de l’activité de conseil en gestion de projet et des activités de services effectués par Genesis.

Le chiffre d'affaires ajusté du premier trimestre 2022 a augmenté de 8 % pour atteindre 329,1 millions d'euros, grâce à une augmentation de la demande de services d'ingénierie, de conseil en gestion de projet et une activité Process Technology soutenue, y compris d'octroi de licence, d'équipements propriétaires (notamment pour l'éthylène et la chimie durable dont le PBAT, un polymère biodégradable).

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points-clés

- Leader mondial de l’ingénierie du Gaz naturel liquéfié, l’hydrogène et l’éthylène, créé en février 2021 par cession de TechnipFMC,et investi dans la transition énergétique ;

- Chiffre d’affaires de 6,7 Md€ réparti en 2 pôles : l’ingénierie pour 81 % et les offres de produits, services et technologies ;

- Modèle d’affaires fondé sur 4 piliers : GNL, décarbonation, chimie durable et solutions énergétiques sans carbone ;

- Capital ouvert mais bloqué (HAL Invest, holding de la famille Van der Vorm pour + 10 %, BPI France pour 10 % et TechnipFMC 7 %), Joseph Rinaldi présidant le conseil d’administration de 9 membres, Arnaud Pieton étant directeur général ;

- Bilan solide avec 1,5 Md€ de capitaux propres, une trésorerie nette de 3,1 Md€ face à 682€ M de dette brute à fin juin.

Enjeux

- Stratégie de croissance rentable à moyen terme avec une marge opérationnelle autour de 15 % et une hausse des investissements en R&D, dédiée à 100 % à la transition énergétique ;

- Stratégie d’innovation axée sur la transition énergétique via la décarbonation et les projets zéro carbone -BleH2 by T.EN (solutions à la production d’hydrogène), ammoniac bleu, flotteurs éoliens d’Inocean, carburants durables pour l’aviation : dotée d’un portefeuille de brevets (+ 3000) en forte croissance / fondée sur l’incubation, le développement de technologies de rupture et les partenariats de R&D-MIT, CEA, IPI… ;

- Stratégie environnementale en 3 points –décarboner, accélérer l’innovation, améliorer la circularité et la biodiversité- et visant la neutralité carbone pour 2030;

- Retombées de la société commune créée avec NIPGAS et des partenariats avec Petronas et Svante dans l’élimination et capture du carbone…- et avec TotalEnergies -solutions bas carbone ;

- Bonne visibilité avec 9,8 Md€ de prises commandes, surtout dans le GNL, pourtant le carnet de commandes à 16,4 Md€.

Défis

- Réduction de la sensibilité à la conjoncture du secteur du gaz ;

- Impact de la guerre Russie-Ukraine : 1,4 Md de commandes pour 2022, 854 M€ pour 2024 et 1,6 Md€ pour 2025, soit 23 % du carnet de commandes ;

- Objectif 2022 : revenus de 5 à 5,5 Md€, hors activités russes et marge opérationnelle de + 6,5 %.

Pression sur les majors pétrolières pour atteindre la neutralité carbone d'ici 2050

Une vingtaine d’investisseurs institutionnels, comme Allianz ou la Caisse des dépôts, ont défini un standard des reportings climat pour évaluer la capacité des majors du pétrole et du gaz à atteindre les objectifs de neutralité carbone à 2050. Ces institutionnels sont membres du Groupe d’investisseurs institutionnels sur le changement climatique (IIGCC). Les entreprises doivent s’engager et exposer leurs performances sur une série d’indicateurs, tels que les dépenses d’investissement ou la gouvernance. La mise en œuvre de ces exigences va être testée avec plusieurs pétroliers et gaziers comme BP, Eni, Repsol, Shell ou Total pour, ensuite, s’appliquer à d’autres entreprises du secteur.

Valeurs associées

Euronext Paris -0.92%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.