Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Taux : une embellie de dessine après ISM et PMI décevants
Cercle Finance03/05/2021 à 19:19

(CercleFinance.com) - Bonne entame de mois sur les indices boursiers mais aussi sur les marchés obligataires qui se détendent sur un large front.

En Europe, nos OAT affichent -2Pts à 0,141%, les Bunds -1,5Pt à -0,205% et plus au sud, l'embellie est plus prononcée avec-3Pts pour les Bonos à 0,4530% et -4Pts pour les BTP italiens à -0,826%.

Outre-Atlantique les T-Bonds US (-2Pts à 1,612%) prennent en compte la décrue de la croissance de l'activité dans le secteur manufacturier, à 60,7 le mois dernier, contre 64,7 en mars, alors que les économistes l'attendaient en hausse aux abords de 65 (les mauvaises nouvelles redeviennent-elles de bonnes nouvelles ?).

Dans son communiqué, l'ISM attribue ce repli à la pénurie de composants qui touche actuellement le secteur industriel, à la remontée des prix des matières premières et aux difficultés rencontrées en termes de logistique.

Il s'agit tout de même du 11ème mois consécutifs de croissance (indice supérieur à '50') depuis sa dernière contraction d'avril 2020.

Petite déception également en Europe où l'industrie manufacturière du Vieux Continent se replie de 59,3 vers 58,9 selon l'indice PMI IHS Markit, l'industrie manufacturière .

'La production et les nouvelles commandes sont restées élevées au regard des critères historiques de l'enquête, et les perspectives d'activité à douze mois des entreprises sont demeurées très favorables', pointe Eliot Kerr, économiste à IHS Markit.

'Toutefois, la situation reste préoccupante sur le front des approvisionnements, les goulets d'étranglement créés par la pandémie de Covid-19 ayant entraîné de nouveaux retards de livraison et tiré à la hausse les prix des intrants', prévient-il.

Pas d'embellie outre-Manche où les Gilts restent inchangés vers 0,843% alors que la situation politique semble dans une impasse au Parlement Nord-irlandais avec le réveil de vieilles querelles entre unionistes (pro-Brexit) et les Républicains (pro-UE et qui utilisent l'Euro) qui souhaitent une réunification de l'Irlande, dans le giron européen.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer