Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Taux: séquence 'portes de saloon', stats inflation rassurent
information fournie par Cercle Finance30/06/2022 à 17:31

(CercleFinance.com) - Succession de montagnes russes sur les taux en Europe depuis 15 jours avec en moins de 10 séances -30Pts puis +20Pts en 48H puis -20Pts en 48H.
Nos OAT effacent -12Pts à 1,934%, les Bunds -15,3Pts à 1,355% et plus au Sud, les Bonos soutiennent la comparaison avec -14Pts à 1,445%... mais les BTP italiens ne se détendent que de -10Pts à 3,393% : le 'spread' avec les Bunds s'établit à +205Pts.
Embellie un peu moins marquée aux Etats Unis où les T-Bonds effacent -9Pts à 3,003%: les chiffres du jour relatifs à l'inflation -très attendus- ne sont pas 'atroces'.
Le taux de hausse annualisée de l'indice des prix PCE (+0,6%) s'est maintenu à +6,3% en données globales sur 12 mois (mais atteint 7,2% en rythme annuel); hors énergie et alimentation, le PCE 'core' a augmenté de 0,3%% contre +0,4% attendu.
Dernier chiffre du jour, l'indice PMI de Chicago chute de plus de 4Pts en juin à 56 contre 60,3 en mai (consensus : 58).
Heureusement, la consommation résiste mieux que ce que laissent présager indices de 'confiance' (qui s'effondrent) : les dépenses de consommation des ménages ont augmenté de 0,2% en mai par rapport au mois précédent aux Etats-Unis, d'après le Département du Commerce.
Cela reste un score nettement intérieur au consensus qui pariait sur une augmentation de 0,5 à 0,6% avec des revenus qui se sont accrus de 0,5%, conformément aux attentes.

En Europe ce matin, les investisseurs ont pu prendre connaissance d'une nouvelle hausse des prix à la consommation dans l'Hexagone sur un an.
Ainsi, l'estimation provisoire réalisée par l'Insee en fin de mois témoigne d'une inflation de 5,8% en juin 2022, contre 5,2% le mois précédent.

Cette accélération de l'inflation serait due à celle des prix de l'énergie et de l'alimentation, tandis que les prix des services progresseraient au même rythme que le mois précédent et que ceux des produits manufacturés ralentiraient.
Par ailleurs, la consommation des ménages français en biens en volume augmente en mai, après cinq mois de baisse (+0,7% après -0,7% en avril, chiffre révisé), selon les données corrigées de variations saisonnières et de jours ouvrables (CVS-CJO) de l'Insee.

En Espagne, l'inflation atteint les 10%, il reste supérieur à 11% aux Pays Bas.

Toutes ces statistiques ne devraient pas manquer d'alimenter le débat en cours sur la remontée des taux de la Réserve fédérale (et le risque qu'elle aille trop loin), qui constitue le facteur dominant du moment, mais aussi sur la menace grandissante d'une prochaine entrée en récession (90% des entreprises US considèrent que l'économie US y est déjà).


0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.