1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Taux : quasi stagnation en Europe, dégradation BTP italiens
Cercle Finance14/05/2019 à 19:30

(CercleFinance.com) - Les marchés semblent digérer l'escalade des tensions commerciales Chine/USA (hier, Pékin à annoncé la surtaxation à 25% de près de 2.500 produits et services américains, pour un montant total estimé à 60 milliards de dollars, à compter du 1er juin).

En effet, Donald trump estime que si lae PBOC injecte de l'argent (ce qu'elle fait déjà) et baisse ses taux (ce qui fera baisser le Yuan), la FED peut en faire autant, donc, quel que soit le scénario, c'est l'Amérique qui gagne.

Sauf qu'en cas de guerre commerciale, il est communément admis que tout le monde ressort perdant...

'Nous avons de plus en plus la crainte que les deux camps sont trop éloignés l'un de l'autre pour pouvoir envisager la signature d'un accord commercial au deuxième trimestre', déplore Danske Bank.

'La confiance semble en avoir pris un coup des deux côtés et les deux pays campent sur des positions qui leur apparaissent importantes', analyse la banque danoise.

Les investisseurs tentent de se raccrocher à la confirmation par Donald Trump de sa volonté de rencontrer le président chinois Xi lors du prochain sommet du G20... mais ce sera dans 6 semaines, les 28 et 29 juin, une éternité pour les marchés.

La journée ne s'est pas avérée très positive concernant l'activité en Europe, avec la publication de l'indice ZEW du sentiment des investisseurs allemands: il recule de 5,2 points à -2,1 au titre du mois en cours, là où le consensus l'attendait au contraire en hausse vers +5.

En revanche, et pour se rassurer un peu, l'indice de la 'situation actuelle' en Allemagne progresse de 2,7 points pour s'établir à +8,2.

Les Bunds ont fini la journée largement inchangés à -0,074%, nos OAT restaient également stables à 0,336%, les Gilts britanniques finissaient tout aussi étals à 1,01%.

Plus au Sud, une légère embellie se dessinait sur les 'bonos' espagnols à 0,978% (-1,5Pt de base) mais la dégradation se poursuit sur les BTP italiens avec +4,5Pts, à 2,7400%.

Côté USA, les prix à l'importation aux États-Unis se sont accrus de seulement 0,2% en avril, contre 0,7% attendu par le consensus, selon le Département du Travail.

En excluant les produits pétroliers, ils n'ont augmenté que de 0,1%.

De leur côté, les prix à l'exportation américains ont augmenté de 0,5% en données brutes le mois dernier, et de 0,7% hors produits agricoles.

Par rapport à avril 2018, les prix américains à l'importation se sont tassés de 0,2%, tandis que ceux à l'exportation ont progressé de 0,3% le mois dernier.

Les T-Bonds subissent la concurrence des indices US qui reprennent +1,2% en moyenne et leur rendement se retend de +1,8Pt de base à 2,423%.

Pas de quoi impressionner les cambiste, le Dollar se reprend légèrement à 1,1210/E, soit +0,1%, le pétrole reprend +2% à 71,3$ à Londres.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer