Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

TAUX-Le rendement du 10 ans américain s'envole après la Fed
information fournie par Reuters18/03/2021 à 14:45

LONDRES, 18 mars (Reuters) - Le rendement des emprunts d'Etat américains à 10 ans a dépassé jeudi 1,74% pour la première fois depuis janvier 2020, entraînant une flambée mondiale des taux souverains au lendemain des annonces de la Réserve fédérale.

Le message accommodant de la banque centrale américaine, qui a promis de laisser ses taux d'intérêt proches de zéro jusqu'à 2023 au moins malgré la remontée de l'inflation et la perspective d'une croissance forte, laisse certains opérateurs de marché perplexes.

"Ce qui a surpris les gens, ce n'est pas tant le maintien de la posture de politique monétaire que le fait que cette posture soit maintenue parallèlement à un relèvement des prévisions de croissance et à un abaissement des prévisions de chômage", explique Sunil Krishnan, responsable des fonds multi-actifs chez Aviva Investors.

Le rendement des Treasuries à 10 ans US10YT=RR , qui avait baissé dans un premier temps après les annonces de la Fed, bondit de plus de 10 points de base à 1,7437%.

Le taux réel, c'est à dire ajusté de l'inflation, a pris pour sa part 18 points de base en une semaine pour remonter à -0,57% US10YTIP=RR , ce qui traduit un resserrement effectif des conditions de financement.

Les répliques sont générales, du Japon à la Norvège en passant par l'Europe où le rendement du Bund allemand à 10 ans

DE10YT=RR , taux de référence de la zone euro, prend plus de trois points de base à -0,26%.

"Ces mouvements seront certainement un test pour la politique très accommodante de la Fed", commente Neil MacKinnon, en charge de la stratégie macroéconomique chez VTB Capital.

La hausse des rendements des dettes souveraines fait grimper les coûts d'emprunt pour les entreprises comme pour les ménages et menace de perturber l'évolution des prix d'autres actifs.

Du côté des actions, la pentification de la courbe des taux favorise certains secteurs, à commencer par les banques, mais en pénalise d'autres, notamment les titres de croissance aux valorisations tendues, actions technologiques en tête.

(Thyagaraju Adinarayan et Sujata Rao, version française Patrick Vignal, édité par Marc Angrand)

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.