Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Taux : l'aversion au risque dope le secteur obligataire
Cercle Finance04/05/2021 à 19:35

(CercleFinance.com) - Une vague d'aversion au risque s'est enclenchée sur les places occidentales alors qu'une dépêche a fait état vers 13H30 du viol de l'espace aérien taïwanais par un avion de chasse chinois, avec on l'imagine, le feu vert de Pékin.

Ce n'est qu'un chapitre de plus dans une longue liste 'd'incidents' survenus dans la zone de la Mer de Chine depuis 9 mois.

Un arbitrage en faveur de l'obligataire s'est accéléré au fil des heures, à mesure que les places européennes (l'Euro-Stoxx50 lâche -2%) s'enfonçaient dans le rouge, le Nasdaq perdant plus de 2,2%.

Les rendements se détendent de -5Pts sur les T-Bonds, de -3,6Pts sur nos OAT vers 0,115% et celui du Bund allemand à dix ans se détend ce soir de -4,2Pts vers -0,2450%, signe d'une nervosité qui s'est amplifiée au fil des heures.

Plus au sud, les Bonos se détendaient de -4,3Pts à 0,412% et les BTP italiens de -3,5Pts à 0,816%.

Outre-Manche, nette embellie des 'Gilts' avec -5Pts à 0,795% (ils repassent devant les BTP italiens).

Même scénario outre-Atlantique avec -5,5Pts sur le T-Bond 2031 qui se négocie entre 1,57 et 1,575%.

Les chiffres US sont passés au second plan (heureusement car ils ne sont pas bons) : le déficit de la balance commerciale des Etats-Unis se creuse de -70,5 milliards de dollars en février (révisé de 71,1 milliards en estimation initiale) à -74,4 milliards en mars, d'après le Département du Commerce, un déficit de nouveau plus élevé que le consensus.

Cette dégradation de 5,6% d'un mois sur l'autre traduit une augmentation de seulement 6,6% des exportations américaines, à 200 milliards de dollars, insuffisante face à des importations en croissance de 6,3% à 274,5 milliards.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer