Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Tabac : les buralistes menacés de pénurie en raison d'un conflit social

Le Parisien18/01/2014 à 08:46

Tabac : les buralistes menacés de pénurie en raison d'un conflit social

Le spectre de la pénurie de tabac, qui guette fumeurs et buralistes depuis maintenant une semaine, semble se confirmer. Alors que le conflit chez leur fournisseur Logista impacte fortement 5 000 buralistes du nord, de l'est et de l'Ile-de-France, le mouvement de grève s'est durci dans le sud-est, vendredi, menaçant un peu plus l'approvisionnement de 3 600 points de vente de la région Rhône-Alpes.

Des syndicalistes de la direction régionale de distribution (DRD) de Lyon-Mions envisagent désormais de voter la grève tous les jours, contre une grève tous les deux jours jusqu'à présent. Réclamant des hausses de salaires, ils se heurtent au refus de la direction. Les débitants de tabac, eux, se sentent «pris en otage».

«Les négociations sont bloquées. Logista et les syndicats campent sur leur position. Quant à nous, on descend... La situation est de plus en plus dure», se désole Gérard Bohélay, président de la fédération des buralistes d'Ile-de-France. Outre Lyon et Paris, des mouvements partiels se sont poursuivis, jeudi et vendredi, au Mans et à Toulouse. «Une organisation a été mise en place sur ces deux sites pour permettre de préparer et livrer l'équivalent d'une journée de préparation sur les deux journées impactées», a souligné Logista.

Risques de braquages aggravés

La paralysie au centre de Paris-Lognes, où ni préparation de commande, ni livraison n'est possible, a provoqué la «colère» des porte-parole des buralistes. «Au bout de six jours de blocage, (5 000 entreprises) n'ont plus rien à vendre et leur personnel est au chômage technique», écrivait Gérard Bohélay, jeudi, dans un courrier au président de Logista France, Laurent Bendavid. Dans cette lettre, dont les ministres de l'Intérieur et du Budget ont reçu une copie, il appelait la société, ex-Altadis, à prendre des mesures concrètes : «La situation a assez duré. Je vous demande de prendre des dispositions pour livrer les buralistes ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • fbordach
    18 janvier09:42

    Quand e pense que la moindre cartouche de blondes, dans n'importe quel aéroport hors d'Europe, est à moins de 20$ il y a de quoi sérieusement se poser des questions sur le prix du tabac...

    Signaler un abus

  • M5441845
    18 janvier09:41

    Pas de souci pour les fumeurs,grâce a la fiscalité,ils ont organisés depuis longtemps leurs filières pour avoir leurs cloppes

    Signaler un abus

  • jean.coq
    18 janvier09:31

    Je ne fume pas, donc pas de problème. Mais je constate qu'il ne se passe pas un jour sans grève quelque part en France. C'est surement comme ça que l'on va réduire le chomage ...

    Signaler un abus

  • M4328752
    17 janvier23:30

    Enfin, les fumeurs vont pouvoir s'arrêter !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.