Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

SYZ Asset Management positif sur les titres de dette subordonnée européenne

AOF25/07/2017 à 16:04

(AOF) - Les titres de dette subordonnée européens se révèlent être l'une des classes d'actifs obligataires les plus performantes en 2017. Selon SYZ AM, leur forte progression jusqu'ici - soutenue par des données solides - est loin d'avoir atteint son terme et les investisseurs peuvent tabler sur de nouveaux gains. Tant du point de vue de la valorisation absolue que par rapport aux autres actifs obligataires, il existe de bonnes raisons de s'attendre à ce que la performance attractive des titres de dette subordonnée au premier semestre 2017 se prolonge.

Les valorisations restent également favorables, bien qu'elles soient plus tendues qu'il y a 12 mois, sachant que les primes historiques et les spreads relatifs demeurent supérieurs aux moyennes à long terme. Les spreads des titres de dette subordonnée "investment grade" (hors obligations CoCo) restent supérieurs de 120 points de base à ceux des obligations financières senior.

Les obligations CoCo, sont la catégorie la plus performante cette année qui, après un "démarrage" enthousiaste en 2013-2014, a pâti d'un manque de transparence, notamment s'agissant de l'attitude des régulateurs vis-à-vis du paiement des coupons pour les banques faiblement capitalisées. Après l'été dernier enfin, la BCE et d'autres banques centrales ont modifié la manière dont elles définissent les besoins en capital en établissant une distinction entre exigences et recommandations, abaissant les premières, qui déterminaient le niveau de non-viabilité en dessous duquel l'annulation du paiement des coupons peut être imposée.

L'alliance des nouvelles réglementations et de l'environnement propice à la prise de risque a permis aux obligations CoCo de connaître un excellent début d'année, favorisé de surcroît par le penchant pro-UE des résultats des élections. Cette situation, à son tour, est susceptible de donner également une impulsion au marché primaire. De fait, à fin décembre 2016, seuls 18% des banques avaient déjà atteint l'exigence minimum de 1,5% de fonds propres AT1, tandis que 75% d'entre elles restaient à un niveau inférieur à 1%.

Le marché des obligations CoCo de banques d'Europe occidentale atteint au total environ 140 milliards d'euros. Cependant, l'exigence de 1,5%, pour les grands établissements à tous le moins, laisse une marge de 30 milliards de nouvelles émissions supplémentaires. L'environnement actuellement favorable devrait permettre l'accélération des émissions d'ici la fin de l'année, offrant de nouvelles opportunités attractives aux nouveaux venus dans cette classe d'actifs.

Malgré sa solide performance ces derniers temps, le marché européen des titres de dette subordonnée continue d'offrir des perspectives attrayantes, soutenues par l'amélioration des fondamentaux et le renforcement des facteurs macroéconomiques favorables. Cependant, pour libérer le potentiel de cette classe d'actifs complexe, les investisseurs doivent adopter une approche flexible et sélective.

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.898 +0.90%
8.87 +3.38%
0.461 +4.06%
52.01 -0.25%
23.72 +2.24%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.