1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Syz AM voit le Topix japonais croitre d'environ 4% cette année, comme les bénéfices

AOF04/04/2018 à 15:16

(AOF) - "Le marché japonais est attrayant mais correctement valorisé", expliquait récemment Joël Le Saux, gérant Actions japonaises chez Syz AM. Ce dernier estime que la hausse de l'indice Topix devrait être en ligne avec la progression attendue des bénéfices des sociétés japonaises sur l'exercice 2018 (qui se terminera vers mars-avril 2019), soit environ 4%. Le consensus était à 8% l'été dernier. Concernant l'exercice 2017, qui est clôturé en ce moment, les bénéfices par action des entreprises sont anticipés en croissance de 6% environ, un niveau qui a été plusieurs fois révisé en hausse.

Quant aux marges des sociétés, elles sont d'ores et déjà à leurs plus hauts niveaux historiques.

"Le niveau attendu des bénéfices pour 2017 étant plus élevé, la base de comparaison est plus difficile pour l'année suivante. Les analystes sont d'autant plus prudents que l'appréciation du yen pourrait peser sur les bénéfices des entreprises. De plus, il y a peu de visibilité sur la Chine, principal client des entreprises japonaises", souligne l'expert de Syz AM.

Outre l'évolution des résultats des sociétés, Joël Le Saux rappelle qu'une augmentation du retour sur fonds propres, c'est-à-dire de la rémunération des actionnaires, serait un bon moyen de faire grimper les multiples de valorisation. "Les sociétés japonaises sont très fortement capitalisées et conservent trop de cash. A l'approche de la clôture de l'exercice 2017, la hausse de la rémunération des actionnaires ne semble pas être à l'ordre du jour. Les entreprises préfèrent verser des bonus à leurs salariés", note le gérant du fonds Oyster Japan Opportunities de Syz AM.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer