1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Syrie : le "centre d'opérations conjointes" turco-américain opérationnel
AFP24/08/2019 à 16:28

Le ministre turc de la Défense Hulusi Akar s'apprête à prendre la pose pour une photo officielle lors d'une réunion avec ses homologues étrangers de l'Otan, le 27 juin 2019 à Bruxelles ( AFP / Aris Oikonomou )

Le "centre d'opérations conjointes" turco-américain sur la Syrie fonctionne désormais à "pleine capacité", a annoncé samedi le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar. 

"Le centre d'opérations conjointes a commencé à fonctionner à pleine capacité", a déclaré le ministre, cité par l'agence étatique Anadolu.

Il a ajouté que le premier vol commun en hélicoptère avait lieu samedi après-midi.

Sa déclaration survient peu après que la milice kurde alliée des Etats-Unis mais qu'Ankara considère comme "terroriste" a affirmé être prête à coopérer en vue de la "réussite" de la mise en place d'une "zone de sécurité".

Aux termes d'un accord conclu entre Ankara et Washington à l'issue de difficiles négociations, le "centre d'opérations conjointes" vise à coordonner la mise en place de cette "zone de sécurité" dans le nord-est de la Syrie pour séparer les territoires kurdes de la Turquie.

Son instauration avait été proposée par les Etats-Unis pour dissuader Ankara de lancer une nouvelle offensive contre les Unités de protection du peuple (YPG).

Cette milice, fer de lance de l'alliance arabo-kurde des Forces démocratiques syriennes (FDS), a été un partenaire clé de Washington dans la lutte contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Mais elle est considérée par Ankara comme une extension en Syrie du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), classé "terroriste" par la Turquie, mais aussi les Etats-Unis et l'Union européenne.

Vendredi soir, le commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom) a annoncé sur son compte Twitter que les FDS avaient détruit jeudi certaines de leurs "fortifications militaires" à la frontière, photos à l'appui.

Les contours de la "zone de sécurité" sont pour le moment flous, et aucun calendrier n'a été avancé pour sa mise en place.

lsb/mr

Valeurs associées

NYSE +0.68%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer