Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

SYNTHESE-Iran-La décision de Trump attendue mardi, les Européens veulent sauver l'accord

Reuters07/05/2018 à 22:45
 (Actualisé avec sources proches de la Maison blanche)
    * Trump se prononcera à 18h00 GMT
    * Londres, Paris et Berlin veulent préserver l'accord
    * L'Iran pourrait continuer à le respecter, dit Rohani
    * 

    par Parisa Hafezi
    ANKARA/BERLIN, 7 mai (Reuters) - Donald Trump annoncera
mardi à 18h00 GMT sa décision au sujet de l'accord international
sur le programme nucléaire iranien conclu à Vienne en juillet
2015 au terme de 12 ans de discussions.
    Le président américain, qui le considère comme le "pire
accord" jamais négocié par les Etats-Unis, menace de le dénoncer
si les signataires européens n'en corrige pas les "erreurs".
    Allemagne, France et Royaume-Uni ont quant à eux réaffirmé
lundi leur détermination à le préserver, y compris si Washington
décide de s'en affranchir, ce que la République islamique se dit
prête à faire elle aussi. 
    "J'annoncerai ma décision sur l'accord iranien demain à
14h00 (18h00 GMT) à la Maison blanche", a écrit lundi Donald
Trump sur Twitter. 
    Il a jusqu'au 12 mai pour se prononcer sur un éventuel
rétablissement des sanctions américaines levées dans le cadre du
"Plan d'action global conjoint" (PAGC), que l'Iran a conclu avec
les membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu
(Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie, Chine) et
l'Allemagne. 
    S'il décide de les rétablir, comme on le laisse entendre à
Washington, l'Iran pourra considérer qu'il s'agit d'"un motif
justifiant le non respect de la totalité ou d'une partie de ses
propres engagements", selon les termes de l'accord.
    Deux hauts fonctionnaires de la Maison blanche et un membre
de l'administration ont annoncé mercredi qu'il avait décidé de
dénoncer l'accord, mais l'un d'eux a jugé possible qu'il opte
pour "un retrait incomplet", sans préciser ce que cela
signifiait. [   
    La France, l'Allemagne et le Royaume-Uni sont "très
déterminés" à le préserver, a quant à lui réaffirmé lundi le
ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian,
en visite à Berlin.
    C'est "le bon moyen" d'éviter que l'Iran ne se dote de
l'arme nucléaire, a-t-il estimé lors d'une conférence de presse
avec son homologue allemand Heiko Maas. 
    "Cet accord, pour nous, est respecté, donc nous avons
l'intention de nous y maintenir, quelle que soit la décision
américaine", a insisté le chef de la diplomatie française.
    Le ministre allemand des Affaires étrangères a pour sa part
mis en garde contre un risque d'escalade si les Etats-Unis
renonçaient à l'accord.
    Le chef de la diplomatie britannique Boris Johnson, en
visite lundi à Washington, a reconnu que le PAGC présentait
certaines "faiblesses", mais s'est dit convaincu qu'elles ne
sont pas irrémédiables.
    
    TÉHÉRAN COMPTE SUR LES EUROPÉENS
    "Et en ce moment-même, la Grande-Bretagne travaille aux
côtés du gouvernement Trump et de nos alliés français et
allemands pour s'assurer qu'on y remédiera. Ce serait une erreur
de s'éloigner de l'accord nucléaire et de supprimer les
restrictions qu'il impose à l'Iran", écrit-il dans une tribune
publiée par le New York Times.
    "Je crois que maintenir les contraintes sur le programme
nucléaire iranien aidera aussi à contrer le comportement
régional agressif de Téhéran. Je suis sûr d'une chose: tout
autre choix sera pire."
    Le président iranien a quant à lui annoncé lundi que Téhéran
pourrait continuer à respecter l'accord avec les autres
signataires.
    "Nous ne sommes pas inquiets des cruelles décisions
américaines (...) Nous sommes préparés à tous les scénarios et
il n'y aura aucun changement dans nos vies la semaine
prochaine", a dit Hassan Rohani dans un discours retransmis en
direct par la télévision publique.
    "Si nous pouvons obtenir ce que nous voulons d'un accord,
même sans l'Amérique, alors l'Iran continuera à le respecter cet
accord. Ce que l'Iran veut, c'est que ses intérêts soient
garantis par les (pays) signataires autres que l'Amérique (...)
Dans ce cas, être débarrassé de la présence malveillante de
l'Amérique sera une bonne chose pour l'Iran", a souligné le
président iranien.
    "S'ils veulent s'assurer que nous ne voulons pas nous doter
de l'arme nucléaire, nous n'avons pas cessé de répéter que nous
ne cherchons pas et que nous ne chercherons pas à le faire. Mais
s'ils veulent affaiblir l'Iran et limiter son influence, que ce
soit dans la région ou ailleurs dans le monde, alors nous nous y
opposerons farouchement", a-t-il averti. 
    Selon l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA),
qui le juge respecté, l'accord de Vienne a permis l'instauration
du mécanisme de vérification "le plus solide au monde".
   

 (Avec John Irish, Michelle Martin, Joseph Nasr et Michael
Holden; Danielle Rouquié, Sophie Louet et Guy Kerivel pour le
service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.