Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

SYNTHESE-Douze morts dans des attentats à Téhéran, Ryad mis en cause

Reuters 07/06/2017 à 20:40
    * L'Arabie mise en cause par les gardiens de la Révolution 
    * Ryad nie toute implication 
    * Le double attentat revendiqué par l'Etat islamique 
    * Une troisième "équipe terroriste" arrêtée 
 
 (Actualisé avec Khamenei, précisions sur les arrestations) 
    par Bozorgmehr Sharafedin 
    LONDRES, 7 juin (Reuters) - Un double attentat que les 
gardiens de la Révolution ont imputé à l'Arabie saoudite a fait 
douze morts mercredi dans l'enceinte du parlement iranien, à 
Téhéran, et aux abords du mausolée de l'ayatollah Khomeini. 
    Les djihadistes de l'Etat islamique (EI) en ont revendiqué 
la responsabilité et ont diffusé une vidéo montrant des hommes 
armés au parlement ainsi qu'un corps à terre. 
    Le mouvement sunnite ne s'était encore jamais attribué 
d'attentat en Iran, pays chiite où de tels actes sont rares et 
les forces de l'ordre très présentes. Il avait toutefois menacé 
la République islamique, qui est très impliquée dans la lutte 
contre les extrémistes islamistes en Irak et en Syrie.  
    "Cet attentat terroriste s'est produit une semaine seulement 
après la rencontre entre le président américain (Donald Trump) 
et les dirigeants (saoudiens) rétrogrades qui soutiennent le 
terrorisme. Le fait que l'Etat islamique les ait revendiqués 
prouve qu'ils sont impliqués dans cette cruelle attaque", 
affirment les gardiens de la Révolution dans un communiqué. 
    Adel al Djoubeïr, ministre saoudien des Affaires étrangères, 
a réfuté ces allégations et a ajouté que rien ne permettrait 
d'imputer les attentats à des extrémistes saoudiens. "Nous 
condamnons les attaques terroristes et les meurtres d'innocents 
où qu'ils se produisent", a-t-il déclaré lors d'un déplacement à 
Berlin. 
    Condamnant lui aussi le double attentat, le département 
d'Etat américain affirme dans un communiqué que "le terrorisme 
n'a pas sa place dans un monde pacifique civilisé". 
    L'ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la Révolution, a 
quant à lui parlé de "feux d'artifices sans effet sur l'Iran". 
"Ils seront bientôt éliminés. Ils sont trop modestes pour 
affecter la volonté de la nation iranienne et de ses 
dirigeants."   
    Pir-Hossein Kolivand, chef des services d'urgence cité par 
la chaîne de télévision publique IRIB, a fait état de 12 morts 
et de 43 blessés.  
     
    CINQ SUSPECTS ARRÊTÉS 
    Les faits se sont produits en pleine crise diplomatique 
entre le Qatar et ses voisins, Arabie saoudite en tête. Ryad et 
ses alliés émiratis, égyptiens et bahreïnis ont rompu lundi 
leurs relations diplomatiques avec Doha en l'accusant de 
collusion avec l'Iran et de promotion du terrorisme.  
    Mercredi matin heure de Téhéran, quatre assaillants portant 
des vêtements de femmes ont pénétré dans le Parlement par 
l'entrée principale, selon le vice-ministre de l'Intérieur, 
Mohammad Hossein Zolfaghari, cité par l'agence de presse Tasnim. 
L'un d'eux a ensuite actionné sa ceinture d'explosifs. Cinq 
heures après les premières informations, les agences de presse 
ont annoncé que les quatre assaillants avaient été tués.  
    Elias Hazrati, député du Majlis, dit avoir vu trois hommes - 
deux armés de fusils d'assaut AK-47, le troisième d'un pistolet 
-, faire irruption dans l'enceinte du Parlement. Un journaliste 
présent lors des faits raconte avoir vu deux hommes tirer sans 
distinction. 
    Peu après l'attaque du Parlement, un autre attentat suicide 
a été commis au mausolée de l'ayatollah Khomeini, fondateur de 
la République islamique en 1979, à quelques kilomètres au sud de 
Téhéran, toujours selon le ministre de l'Intérieur. Un deuxième 
assaillant a été tué.  
    "Les terroristes portaient des explosifs sur eux, ils ont 
fait irruption dans le mausolée et ont ouvert le feu", a déclaré 
Mohammadali Ansari, responsable du site.  
     
    TENSIONS ENTRE RÉFORMISTES ET CONSERVATEURS 
    Le ministère du Renseignement a annoncé l'arrestation d'une 
autre "équipe terroriste" qui devait également passer à 
l'action. Selon le chef de la police de Téhéran, cinq suspects 
ont été interpellés.  
    Ce double attentat commis sur deux des sites les plus 
protégés d'Iran est un coup dur pour le président Hassan Rohani, 
réélu il y a un mois, mais aussi pour ses rivaux conservateurs 
et leurs alliés des gardiens de la Révolution, responsables de 
la sécurité nationale. 
    "Les attentats commis aujourd'hui à Téhéran vont accroître 
la détermination de la République islamique d'Iran à combattre 
le terrorisme régional, l'extrémisme et la violence", dit Rohani 
dans un communiqué diffusé par l'agence de presse Isna. "Nous 
allons démontrer une fois de plus que nous déjouons les complots 
ennemis, cela avec davantage d'unité et de force", ajoute-t-il.  
    L'Iran se targuait jusqu'ici d'être un "îlot de stabilité" 
au Moyen-Orient. "Si ces attentats avaient été commis dans une 
ville d'Europe ou n'importe où ailleurs, le bilan serait très 
lourd. Bravo au pouvoir et à nos gardiens de la Révolution, aux 
Bassidji, à la police et aux services de sécurité pour leur 
fermeté", écrit Hamid Aboutalebi, chef de cabinet du président, 
sur Twitter.  
    Les gardiens ont quant à eux promis des représailles à 
l'Etat islamique. "Sachez que nous aurons notre revanche contre 
les terroristes, leurs complices et leurs partisans pour les 
attentats commis aujourd'hui à Téhéran", a promis leur numéro 
deux, le général Hossein Salami.         
    Deux hauts fonctionnaires iraniens ayant requis l'anonymat 
ont dit craindre que les attentats n'exacerbent les tensions 
entre conservateurs et réformistes, qui pourraient se rejeter la 
responsabilité du double attentat.  
    Si Téhéran et les grandes villes iraniennes ont jusqu'ici 
été épargnées par ce type de violence, deux organisations 
sunnites, le Djaïch al Adl et le Djoundallah, combattent les 
autorités depuis une dizaine d'années, notamment au 
Sistan-Baloutchistan, région du sud-ouest de l'Iran frontalière 
de l'Afghanistan et du Pakistan.    
 
    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ 
GRAPHIQUE localisant les deux attaques    http://pictures.reuters.com/C.aspx?VP3=SearchResult&VBID=2C0BXZWMPHPHP&SMLS=1&RW=1685&RH=874#/SearchResult&VBID=2C0BXZWMPHPHP&SMLS=1&RW=1685&RH=874&POPUPPN=1&POPUPIID=2C0BF1SQ2COYP 
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^> 
 (Avec Parisa Hafezi; Gilles Trequesser et Jean-Philippe Lefief 
pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

4.5 0.00%
95.88 +1.50%
0.281 -9.65%
83 +1.22%
24.6 +5.13%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.