Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Suisse-La BNS reste accommodante malgré la hausse des prix
information fournie par Reuters17/06/2021 à 11:15

* La politique monétaire inchangée

* Les prévisions d'inflation, revues à la hausse, restent basses

* Le PIB devrait retrouver très vite son niveau d'avant la crise

par John Revill et Silke Koltrowitz

BERNE, 17 juin (Reuters) - La Banque nationale suisse (BNS) a éloigné jeudi la perspective d'un relèvement prochain de ses taux d'intérêt, en dépit du relèvement de ses prévisions d'inflation, et laissé inchangée sa politique monétaire.

Conformément aux attentes, la banque centrale maintient à -0,75% son taux directeur ainsi que le taux d'intérêt appliqué aux avoirs à vue à la BNS.

La BNS a néanmoins emboîté le pas à la Banque centrale européenne (BCE) et à la Réserve fédérale (Fed) en relevant ses prévisions d'évolution des prix: elle table désormais sur une inflation de 0,4% en Suisse en 2021, deux fois plus qu'auparavant, et de 0,6% en 2022 puis en 2023.

"En Suisse, les taux d'intérêt et l'inflation restent bas comparé à l'international", a déclaré le président de la BNS, Thomas Jordan, lors d'une conférence de presse à Bern.

"Dans un contexte où les capacités de production ne sont pas encore pleinement utilisées et où nous prévoyons une inflation modérée, notre politique monétaire expansionniste reste appropriée", a-t-il ajouté.

Il faudrait que l'inflation "sorte de la fourchette de stabilité de prix pour qu'il soit nécessaire d'agir sur la politique monétaire", a poursuivi Thomas Jordan, faisant référence à l'objectif de la BNS d'une hausse des prix comprise entre 0% et 2%.

La BNS considère toujours que le franc suisse est à un niveau élevé et elle reste disposée à intervenir au besoin sur le marché des changes, a-t-elle dit par ailleurs jeudi.

La banque centrale se montre plus confiante pour les perspectives économiques de la Suisse avec l'assouplissement des mesures de restriction sanitaires: elle prévoit désormais une croissance de 3,5% cette année, contre 2,5% à 3% attendu auparavant. Le PIB suisse devrait ainsi retrouver dès la mi-2021 son niveau d'avant la crise, indique la BNS.

(Blandine Hénault pour la version française, édité par Marc Angrand)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.