Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

SUEZ/VEOLIA
information fournie par AOF22/03/2021 à 08:10

(AOF) - Nouvelle passe d'armes entre Veolia et Suez ce weekend. Dimanche, Suez propose une "solution négociée" à Veolia soutenue par une offre ferme de Ardian - GIP. Le numéro un mondial des services à l'environnement a rapidement répondu qu'il n’était pas par le démantèlement de Suez proposé par Philippe Varin, le président du groupe.

Selon Suez, le consortium Ardian-GIP a remis le 20 mars à son conseil d'administration une offre ferme et engageante visant à la création d'un nouvel ensemble dont les contours sont proches de ceux proposés par la médiation de l'Etat. La proposition du consortium a été reçue et acceptée à l'unanimité par le conseil d'administration de Suez, qui la juge conforme aux attentes exprimées dans son communiqué du 26 février, respectueuse des parties prenantes du groupe, de ses actionnaires, de ses salariés, de ses clients, et allant dans le sens de Veolia en lui permettant un renforcement substantiel de ses activités.

Le prix proposé pour l'ensemble des activités concernées représente une valeur d'entreprise de 15,8 milliards d'euros, soit l'équivalent d'une valorisation de 20 euros par action.

Pour Veolia, la direction de Suez tente en vain ce jour de créer de l'incertitude là où il n'y en pas.

Le groupe ne vendra pas ni n'échangera sa participation de 29,9% au capital de Suez ; l'offre publique d'achat déposée par Veolia demeure irrévocable même après l'activation de l'entité néerlandaise, et c'est la seule à porter sur l'ensemble du capital de Suez.

Selon Veolia, sa proposition faite par Veolia il y a une dizaine de jours de garantir en cas d'accord préalable l'intégrité de Suez en France représente les meilleurs efforts possibles de Veolia pour donner au nouveau Suez une taille lui permettant de se développer, y compris hors de France, tout en garantissant grâce à l'entreprise à mission Meridiam la stabilité de son actionnariat pendant 25 ans, la préservation de l'intégralité de l'emploi et des acquis sociaux, le maintien d'une véritable et solide concurrence et le doublement des investissements dans les 5 à 7 prochaines années.

Veolia note par ailleurs que l'évident conflit d'intérêt dont témoigne le communiqué de Suez est choquant et surprenant : l'approche des dirigeants de Suez, qui consiste à favoriser leur intérêt personnel et patrimonial en offrant à deux fonds court-termistes de choisir à la carte leurs actifs, contrevient à l'intérêt social du groupe et à celui des actionnaires, qui n'ont toujours qu'une offre fantôme face à celle de Veolia.

"Il appartiendra naturellement aux actionnaires de Suez de se prononcer sur ces différentes questions qui engagent l'avenir du groupe, et aux tribunaux de statuer sur la responsabilité individuelle des administrateurs concernés", a conclu Veolia.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.03%
Euronext Paris +1.24%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 22/03/2021 à 08:10:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.