1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Suède-Le Premier ministre sortant invité à former un nouveau gouvernement
Reuters15/10/2018 à 18:30

 (Actualisé avec Lofven, contexte)
    STOCKHOLM, 15 octobre (Reuters) - Le président du parlement
suédois a invité lundi le Premier ministre sortant Stefan
Lofven, issu du Parti social démocrate, à former un nouveau
gouvernement.
    Ulf Kristersson, chef de file des Modérés, principale
composante de l'Alliance de centre-droit, y avait renoncé
dimanche.
    "Cela va demander beaucoup de travail et prendra sans doute
du temps", averti Stefan Lofven lors d'une conférence de presse.
"Je ne vais pas entretenir les espoirs d'une solution rapide,
bien au contraire. Il est évident qu'il reste de nombreux
obstacles."
    Aucune majorité ne s'est dessinée après les législatives du
9 septembre. Les sociaux démocrates ont obtenu 144 des 349
sièges, soit un de plus que l'Alliance.
    Avec 62 députés, les démocrates suédois, parti d'extrême
droite, se trouvent en position d'arbitres mais ont promis de
s'opposer à la formation d'un gouvernement qui ne tiendrait pas
compte de leurs exigences. Les deux grandes coalitions ont exclu
de s'associer à eux. 
    Les partis centristes et libéraux que Stefan Lofven va
chercher à convaincre rechignent à quitter l'Alliance et
souhaitent qu'Ulf Kristersson forme un gouvernement avec l'appui
des sociaux démocrates, ce que Stefan Lofven refuse.
    "Pour que la Suède ait un gouvernement, plusieurs partis
doivent changer de position sur la manière de le former", a
estimé Andreas Norlen, président du parlement.

 (Rédaction de Stockholm, Jean-Philippe Lefief pour le service
français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer