1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Suède-Le Parti du centre tente à son tour de former un gouvernement
Reuters15/11/2018 à 16:27

    STOCKHOLM, 15 novembre (Reuters) - Le président du Parlement
suédois a confié jeudi à la dirigeante du Parti du centre, Annie
Loof, la mission quasi impossible de former un gouvernement en
l'absence de majorité parlementaire claire.
    Plus de deux mois après les législatives, Annie Loof est la
troisième responsable à s'atteler à la tâche après l'échec du
Premier ministre sortant, le social-démocrate Stefan Lofven, et
celui d'Ulf Kristersson, le chef de file des Modérés, principale
composante de l'Alliance de centre-droit dont fait aussi partie
le Parti du centre.
    La Suède est plongée dans une impasse politique depuis les
élections législatives du 9 septembre qui n'ont pas permis de
dégager une majorité claire.
    Les sociaux démocrates de Stefan Lofven comptent 144 des 349
sièges, soit un de plus que l'Alliance.
    Avec 62 députés, les démocrates suédois, formation d'extrême
droite, se trouvent en position d'arbitre et s'opposent à tout
gouvernement qui ne tiendrait pas compte de leurs exigences.
    La candidature d'Ulf Kristersson a été rejetée mercredi par
195 voix contre 154, dont celles du Parti du centre qui a
justifié sa décision par son refus de "donner une influence
décisive à un parti nationaliste et populiste", en allusion au
soutien que les démocrates suédois se disaient prêts à apporter
à un gouvernement minoritaire.
    C'est désormais au tour d'Annie Loof de tenter sa chance.
Elle dispose d'une semaine pour faire émerger le "large soutien
aux réformes dont les Suédois ont besoin" qu'elle a appelé jeudi
de ses voeux, en se disant prête pour cela à "mettre de côté la
question du Premier ministre".

 (Bureau de Stockholm
Tangi Salaün pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5591.69 +0.20%
1.12078 -0.30%
22.94 +4.84%
28.275 -2.55%
2.38 +1.67%

Les Risques en Bourse

Fermer