1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Sud-Soudan-Du personnel onusien rappelé pour inconduite sexuelle

Reuters24/02/2018 à 16:20
    NAIROBI, 24 février (Reuters) - La Mission des Nations unies 
au Soudan du Sud (Minuss) a annoncé samedi avoir rappelé une 
unité de policiers ghanéens travaillant dans un de ses camps de 
protection, certains d'entre eux étant soupçonnés de commerce 
sexuel. 
    L'unité, qui comprend 46 membres, a été priée de rentrer à 
Juba, la capital du Soudan du Sud. Elle était stationnée sur le 
site de "Protection des civils" de Wau, au nord-ouest de Juba. 
Une enquête a été ouverte après une plainte visant certains de 
ses membres accusés d'avoir eu des relations sexuelles avec des 
femmes vivant dans ce camp. 
    Le directeur de la Minuss David Shearer et d'autres 
dirigeants de la mission ont été informés des premiers éléments 
de l'enquête. C'est alors qu'a été prise la décision de retirer 
l'unité du site. 
    "L'information reçue indique que certains membres de 
(l'unité de police) se seraient livrés à du commerce sexuel. Il 
s'agit d'une infraction claire au code de conduite de l'Onu et 
de la Minuss qui interdit les relations sexuelles avec les 
personnes vulnérables, notamment tous les bénéficiaires de 
l'aide", indique la Minuss. 
    Le siège de l'Onu à New York a été informé de l'affaire. 
    Les Nations unies disposent de six sites de Protection des 
civils au Soudan du Sud où sont hébergées plus de 200.000 
personnes. 
     
 
 (George Obulutsa; Danielle Rouquié pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer