Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

STMicroelectronics construira une unité de fabrication de substrats en carbure de silicium en Italie
information fournie par AOF05/10/2022 à 08:12

(AOF) - STMicroelectronics construira en Italie une unité intégrée de fabrication de substrats en carbure de silicium (SiC) dans le but de répondre à la demande croissante en composants SiC de ses clients pour les applications des secteurs de l’automobile et de l’industriel dans le cadre de la transition vers l’électrification et de la poursuite d’un rendement énergétique accru. L'investissement de 730 millions d'euros sur cinq ans, bénéficiera du soutien financier de l'État italien dans le cadre du plan national de relance et de résilience.

Environ 700 emplois directs supplémentaires seront créés lorsque l'unité sera à pleine capacité.

La production devrait démarrer en 2023, permettant d'équilibrer l'approvisionnement en substrats SiC entre la fabrication interne et l'achat à des fournisseurs.

" Construite sur le site ST de Catane (Sicile-Italie) à côté de l'actuelle unité de fabrication de composants SiC, cette usine de production de substrats en SiC sera la première du genre en Europe pour la production en volumes de substrats épitaxiés en 150 mm en carbure de silicium, intégrant toutes les étapes du flux de production ", explique le fabricant de semi-conducteurs.

ST s'est engagé à développer des plaquettes en 200 mm dans un futur proche.

" ST transforme ses activités de fabrication à l'échelle mondiale, avec des capacités supplémentaires en production de plaquettes de 300 mm et en mettant tout particulièrement l'accent sur les semiconducteurs à grand gap, pour réaliser son ambition d'atteindre un chiffre d'affaires de 20 milliards de dollars et au-delà. ", a déclaré Jean-Marc Chéry, Président du Directoire et Directeur Général de STMicroelectronics.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points clés

- L’un des leaders mondiaux et premier européen fabricant de semi-conducteurs, né en 1987 ;

- Leader mondial dans les microsystèmes électromécaniques (Mems) et dans les capteurs de mouvement pour tablettes et mobiles, un marché qu’il contrôle à 48 %, loin devant ses concurrents ;

- Chiffre d’affaires de 12,8 Mds$ réparti entre les ADG (systèmes analogiques et numériques) pour 34 %, les MEMs pour 36 % et les MDG (circuits numériques intégrés) pour 30 %et réalisé en Asie-Pacifique (34 % des ventes), les Amérique (41 %) et le reste du monde (25%);

- Modèle économique d’offre de microsystèmes et de semi-conducteurs (ADG, AMS et MDG) focalisés sur la mobilité intelligente, la gestion de l’énergie et l’IoT;

- Capital contrôlé à 27,5 % par ST Holding (société détenue à parité par les états italien et français), et par la BPI avec 13,1 %, Jean-Marc Chéry, directeur général, présidant le directoire de 9 membres ;

- Aisance financière avec 9,8 Mds$ de capitaux propres, 3,4 Mds€ de disponibilités face à 2,5 Mds$ de dette nette (notation relevée).

Enjeux

- Ambition 2025-27 : croissance fondée sur l’élargissement du leadership dans l’industrie et l’automobile et, plus sélectivement, dans l’électronique personnelle et les équipements de communication / objectif : 20 Mds$ de revenus et marge opérationnelle supérieure à 30 % ;

- Stratégie d’innovation regroupant 1/5 ème des collaborateurs et financée à hauteur de 15,1 % : portefeuille de brevets le plus étendu de son secteur, (près de 18 000) / culture de partenariats avec les clients industriels (mise à disposition d’outils de développement spécifiques « ECU », AutoDevKit pour l’automobile, Sierra Wireless pour l’IoT), les fournisseurs et les centres de recherche publics / leadership dans les programmes de l’Union européenne, tels Penta ou IPCEI, ou des grands du secteurs, tel Zigbee, club mondial des entreprises dans l’IoT ;

- Stratégie environnementale implantée le long de la chaîne de valeur : neutralité carbone et approvisionnement à 100 % en énergie renouvelable dès 2027 / recul de 20 % de la consommation d’énergie par plaquette en 2025 (vs 2016) / hausse de l’efficacité de la gestion de l’eau de 20 % en 2025 (vs 2016) / économie circulaire avec 95 % des déchets recyclés en 2025 / écoconception et au moins 50 % des nouveaux produits labellisés technologie durable ;

- Retombées de l’alliance européenne des puces centrée sur la technologie FD+SOI ;

-Pénurie mondiale de semi-conducteurs durable jusqu’à fin 2025, d’où un carnet de commandes supérieur de 30 % aux capacités actuelles de production et une capacité à augmenter les prix de vente ;

- Solidité de la gouvernance, privilégiant les compétences internes.

Défis

-Déséquilibres de rentabilité entre les divisions, celle des ADG étant moins margée que les 2 autres, malgré un doublement du bénéfice d’exploitation en 2021 ;

- Réalisation des ambitions dans le Silicon carbide avec 1 Md€ de revenus attendus pour 2024 ;

- Lourds investissements dans les capacités de production - à Agrate en Italie et à Crolles en France-, soit 3,4 Mds$ environ en 2022 ;

- Après une forte progression des revenus au 1 er semestre, rehaussement des objectifs 2022 : 3 ème trimestre : croissance de 33 % des revenus et marge opérationnelle relevée à 47 % / exercice 2022 : 15,9 à 16,2 Mds$ de chiffre d’affaires et marge opérationnelle de 47 % ;

- Distribution du dividende en 4 acomptes.

Progression du marché français en valeur

D'après l'institut Gfk, le secteur a généré en 2021 des ventes de 4,8 milliards d'euros, en progression de 2% par rapport à 2020. Les familles de produits qui ont bénéficié des meilleures performances sont notamment les casques et accessoires ainsi que les téléviseurs. Toutefois, si le marché français de l'électronique grand-public a progressé en valeur l'an passé, il a reculé sur le plan des volumes (-2 % avec 51 millions d'unités écoulées). Cette tendance s'explique par une montée en gamme des produits : les enceintes Bluetooth sont plus puissantes ou encore les téléviseurs recourent à des technologies plus innovantes. Ainsi le développement des technologies qui améliorent la résolution de l'image (Oled, Qled, miniled) et de la taille des écrans ont provoqué une hausse de plus de 20% du prix moyen. Les consommateurs cherchent également des produits plus durables.

Valeurs associées

Euronext Paris -0.61%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.