Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Stagnation du CA de Lagardère en 2011

Reuters07/02/2012 à 11:56

STAGNATION DU CA DE LAGARDÈRE EN 2011

PARIS, 7 Février - Lagardère a vu son chiffre d'affaires stagner en 2011 sous le coup du recul de ses revenus dans le secteur de l'édition, éprouvé par la faillite de grands distributeurs étrangers, et du retournement du marché publicitaire en fin d'année.

Le groupe de médias, qui a traversé une année 2011 chahutée marquée par deux avertissements sur ses résultats et une controverse sur son dirigeant Arnaud Lagardère, a par ailleurs annoncé d'importantes dépréciations pour un montant de 900 millions d'euros.

"La prise en compte d'une part d'un environnement économique et boursier dégradé, et d'autre part des performances (...) et perspectives de la branche Unlimited, devrait conduire à des dépréciations de valeur d'un montant significatif", indique le groupe dans un communiqué, en faisant référence à son pôle dédié au sport et au divertissement.

La plus petite des divisions de Lagardère a accumulé les difficultés l'an dernier, conduisant le groupe à revoir ses objectifs financiers pour l'année à la baisse et à nommer une nouvelle équipe de direction.

Le conglomérat a également abaissé la valeur de sa participation de 20% dans Canal+ France, jusque-là comptabilisée à hauteur de 1,5 milliard d'euros, après avoir tenté sans succès de s'en séparer en 2011 par le biais d'une introduction en Bourse.

A 09h50, le titre est à l'équilibre, en ligne avec l'indice des valeurs vedettes parisiennes, plusieurs analystes évoquant une publication sans grande surprise.

Le groupe, qui a confirmé sa prévision d'un recul de 5 à 12% de son Résop (résultat opérationnel) médias pour 2011, doit publier ses résultats annuels complets le 8 mars.

Sur l'ensemble de l'exercice, ses revenus sont ressortis à 7,657 milliards d'euros, en hausse de 0,2% à données comparables, contre 7,684 milliards d'euros attendus selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le groupe a notamment pâti de la baisse de 4,4% des revenus de sa division édition l'an dernier, marqué par la faillite de plusieurs grands distributeurs étrangers dont l'américain Borders, dans un contexte de montée en puissance du livre numérique.

LES RADIOS BOUDÉES PAR LA PUB AU T4

Lagardère Publishing réalise désormais 6% de son chiffre d'affaires dans le livre numérique (20% aux Etats-Unis), synonyme pour les éditeurs de revenus moindres mais de marges plus élevées.

L'activité de l'éditeur a souffert en France au quatrième trimestre en dépit de la sortie de livres à succès comme le roman "Rien ne s'oppose à la nuit" de Delphine de Vigan ou encore la biographie de Steve Jobs de Walter Isaacson.

Le pôle médias, qui regroupe notamment la radio Europe 1 ou l'hebdomadaire Paris Match, a quant lui souffert du retournement général du marché publicitaire en fin d'année qui a notamment pesé sur les recettes des radios (-7,1%).

Son chiffre d'affaires a stagné au quatrième trimestre alors qu'il avait progressé de près de 4% lors des trois mois précédents.

A contrario, le pôle sports a bénéficié d'un calendrier sportif plus favorable sur la fin 2011, lui permettant d'afficher une hausse de 6,2% de ses revenus sur l'année.

"La croissance au 4e trimestre dans le sport devrait rassurer et pourrait être le premier signe d'une inversion longtemps attendue de la tendance dans cette division", commentent les analystes d'UBS dans une note.

Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot

Mes listes

valeur

dernier

var.

4.564 -3.47%
3.83 +13.31%
CGG
2.156 +3.75%
0.08 0.00%
20.16 -1.66%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.