Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Spartoo : les comptes semestriels tombent dans le rouge
information fournie par AOF03/10/2022 à 18:14

(AOF) - Spartoo a essuyé une perte nette de 4,6 millions d’euros au premier semestre contre un bénéfice d'1 million d’euros un an plus tôt à la même époque. L’Ebitda ajusté du spécialiste de la vente d’articles de mode en ligne en Europe est ressorti à -3,1 millions d’euros contre 2,7 millions d’euros l’an dernier à la même période.

La société explique la dégradation de ses comptes principalement par un investissement marketing de 3,3 millions d'euros en télévision afin de développer sa notoriété et l'augmentation des investissements online pour acquérir de nouveaux clients, conformément au plan de développement.

Le chiffre d'affaires a reculé de 1% à 73,9 millions d'euros. Le volume d'affaires s'est élevé à 104,3 millions d'euros, en baisse de 1,6% par rapport à la même période l'an dernier, où la GMV s'élevait à 106 millions d'euros.

Au 30 juin 2022, Spartoo disposait d'une trésorerie de 26 millions d'euros et faisant ressortir une situation d'endettement net de -0,6 million contre 9,3 millions d'euros au 30 juin 2021.

AOF - EN SAVOIR PLUS

La sérieuse mise au pas européenne des géants du Net

Un accord a été trouvé le 24 mars sur l'encadrement des géants de l'Internet, avec une nouvelle législation sur les marchés numériques, le Digital Markets Act (DMA). Ce texte vise à réguler les pratiques anticoncurrentielles des principaux acteurs. Avec le DMA, la Commission Européenne fixe un cadre à respecter, le secteur étant désormais soumis à une régulation similaire à celles des secteurs de l'énergie, de la banque ou des télécommunications. Le barème des amendes a été également adapté à la puissance économique des intervenants : en cas d'infraction, elles pourront représenter de 6 % à 20 % du chiffre d'affaires mondial. En cas de récidive, des cessions d'activités pourront être imposées. En revanche aux Etats-Unis le processus de régulation n'a toujours pas abouti en dépit du volontarisme des autorités.

Transformation urbaine pour valoriser le patrimoine immobilier

Plusieurs initiatives ont vocation à densifier le foncier autour des hypermarchés ou/et à jouer la mixité des usages (commerce, bureau, logement et même logistique urbaine). Nhood, la société lancée par la famille Mulliez, a pour mission de transformer en quartiers mixtes des sites appartenant aux foncières d'Auchan, Ceetrus et Nodi, et des actifs immobiliers d'autres sociétés du groupe. Elle va accélérer dans ce métier de la régénération urbaine. La famille Mulliez avait prévu d'investir 1,8 milliard d'euros entre 2022 et 2026 dans ses projets immobiliers. Cet objectif devrait être bientôt revu à la hausse. Carrefour s'est quant à lui allié, début 2021, au promoteur Altarea pour transformer des zones commerciales en quartiers mixtes.

Valeurs associées

Euronext Paris -2.93%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.