Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Sondage : les Français moins confiants dans l'avenir

Le Parisien03/04/2014 à 12:47

Sondage : les Français moins confiants dans l'avenir

Alors que Manuel Valls, le nouveau Premier ministre a expliqué, hier soir sur TF1, que sa mission était de «redonner confiance», sa tâche sera difficile. Moins d'un quart des Français (24%) se disent confiants dans l'avenir de la situation économique en France. Un chiffre en recul de 2 points par rapport à mars 2014 et de 12 points depuis janvier, selon le Baromètre de l'économie BVA pour Axys Consultants, publié ce jeudi matin.

Les français estiment à une très large majorité (76%) qu'il est nécessaire pour stimuler la croissance de réduire fortement les dépenses publiques.  59% des personnes interrogées jugent qu'une moindre taxation des revenus du capital que ceux du travail afin de favoriser l'investissement n'est pas efficace. Mesure seulement préférée par 37%.

Dans un autre registre, la suppression des cotisations familiales que paient les entreprises en compensant ce manque à gagner par une hausse de la TVA ou de la CSG est préférée par seulement 27% des personnes interrogées contre 69% qui ne se déclarent pas favorables à une telle mesure.

Seulement 23% des personnes interrogées estiment qu'il ne faut plus augmenter le Smic afin de limiter les freins à l'embauche contre 74% qui pensent le contraire.

Autre sujet clef: 90% des personnes interrogées pensent qu'il faut réduire les dépenses publiques. Par contre, 8% seulement pensent qu'il faut augmenter les impôts.

Enfin, 50% des personnes interrogées jugent que lors du rachat de grandes entreprises françaises, le gouvernement doit absolument intervenir pour s'assurer que les conditions sociales et fiscales du rachat soient les meilleures possibles. Ils sont presque autant (47%) à estimer que le gouvernement ne doit pas intervenir car cela relève du secteur privé et le gouvernement ne doit pas décourager les initiatives des entreprises privées.

Sondage mené auprès d'un échantillon de 1 006 personnes représentatif de la population française ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Mes listes

valeur

dernier

var.

ALD
15.32 +1.79%
40.09 -0.42%
23.21 -0.73%
6.69 0.00%
81.3 +2.78%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.