1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Sondage : 88% des Français aiment leurs médecins, jugés aussi trop conservateurs
Le Parisien15/03/2015 à 16:58

Sondage : 88% des Français aiment leurs médecins, jugés aussi trop conservateurs

Compétents, professionnels tout en étant jugés corporatistes et rétifs à de profondes réformes de notre système de santé. C'est tout le paradoxe des médecins, qui vont manifester en masse, dimanche après-midi à Paris, contre la loi «Santé» de leur ministre, Marisol Touraine. Ces derniers jouissent d'une forte popularité auprès des Français (88 % d'opinions favorables) selon le sondage Odoxa réalisé pour «Le Parisien - Aujourd'hui en France».

QUESTION DU JOUR. Les médecins doivent-ils accepter la généralisation du tiers payant ?

Qualifiés de courageux(80%), à l'écoute de leurs patients (78%) et passionnés (71%), généralistes et spécialistes bénéficient d'un gros capital confiance. 64 % des personnes interrogées (contre 34 % qui pensent le contraire) estiment même que leurs médecins défendent mieux les intérêts des usagers du système de santé. Tout juste leur reproche-t-on - un peu - leur manque de disponibilité et le fait qu'ils soient avant tout motivés par l'argent.

Nos bons vieux «toubibs» passeraient-ils pour les gardiens du temple de la Sécu ? Que nenni. Certes, les Français soutiennent plutôt la manifestation d'aujourd'hui. Mais ça ne les empêche pas d'être majoritairement favorables, selon toutes les enquêtes d'opinion, à la généralisation du tiers payant, l'une des mesures qui, précisément, fait tousser les médecins.

C'est d'ailleurs ce que les sondés leur reprochent. Majoritairement perçues comme une population conservatrice (66%) et privilégiée (63%), les blouses blanches ne brillent guère par leur propension au changement. 67 % des personnes interrogées estiment qu'elles ont tendance à s'opposer systématiquement à toute évolution de la médecine.

«C'est toute l'ambiguïté du rapport qu'entretiennent les Français à leurs médecins, conclut Gaël Sliman, président d'Odoxa. Ils les aiment (NDLR : 70 % des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

27 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • lorant21
    16 mars09:44

    J'ai vu en 50 ans les différences entre la médecine de ville. Avant, le notable en cravate, un quasi dieu, qui allait chez les patients et recevait dans sa grande maison. Maintenant, un type banal qui a son cabinet dans son pseudo-HLM avec qui on discute de son ordonnance et ne se déplace plus. Il y a quand même une évolution négative... qui va s'aggraver avec cette loi.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer