Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Solvabilité 2 : des assureurs en Europe pointent les manques du rapport d'Eiopa

Newsmanagers04/07/2013 à 17:45

(NEWSManagers.com) - La Fédération Française des Sociétés d'Asssurances (FFSA) et son homologue allemand GDV sont revenus vendredi 28 juin sur les avancées contenues dans le rapport d'EIOPA sur l'évaluation des garanties de long terme (LTGA). Elles partagent certes l'avis d'EIOPA (*) sur la nécessité d'ajuster le cadre actuel de Solvabilité 2, afin de traiter la volatilité induite par le modèle et les problèmes résultant de taux artificiellement bas, mais les deux associations ont regretté que les solutions avancées ne résolvent pas certains points essentiels, en particulier la volatilité des ratios de solvabilité. " La FFSA et le GDV ne tirent donc pas les mêmes conclusions de cette étude qu'EIOPA" , ont indiqué dans un communiqué commun la FFSA et le GDV.

Pour stabiliser le modèle Solvabilité 2, les associations préconisent notamment un ajustement permanent de la courbe des taux d'actualisation établi sur la base d'une formule, quel que soit le mécanisme retenu : prime d'adossement, prime contracyclique ou stabilisateur de volatilité, sans ajout d'exigence prudentielle spécifique. Cet ajustement devrait être complété par une composante nationale reflétant les conditions particulières d'un marché. Toutefois, contrairement à ce que propose EIOPA, cet ajustement devrait s'appliquer tant pour le calcul des provisions techniques que pour l'évaluation des exigences en capital et ne devra en aucun cas être présenté comme un élément de fonds propres ad hoc. L'ajustement devrait aussi être élaboré dès à présent avec un calibrage approprié qui permette de lisser efficacement les ratios de solvabilité.

Par ailleurs, l'extrapolation de la courbe d'actualisation devrait commencer à 20 ans et converger sur une période de 10 ans vers le taux forward ultime (UFR), et non pas sur une période de 40 ans comme proposée par EIOPA.

En outre, pour un passage progressif de Solvabilité 1 vers Solvabilité 2, une clause de transition doit être mise en place qui devrait être suffisamment longue, et en tout cas, bien supérieure aux sept ans testés. Contrairement aux propositions d'EIOPA, cette solution transitoire devrait être pleinement compatible avec les principes de Solvabilité 2.

Enfin, la prime d'adossement devrait s'appliquer sur la base de critères adaptés aux produits éligibles à ce mécanisme, et ne devrait pas être contrainte par des restrictions abusives, à la différence de ce que propose EIOPA. Ce mécanisme devrait pouvoir s'appliquer pour tous les marchés européens d'assurance.

La FFSA et le GDV ont souligné en particulier qu'il est important que les assureurs ne soient pas contraints d'effectuer plusieurs calculs prudentiels parallèles comme le propose EIOPA. " L'ensemble de ces mesures est indispensable pour permettre aux assureurs de continuer à couvrir des risques longs, à offrir des garanties de long terme et à financer l'économie réelle" , ont conclu les deux associations.

(*) Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles (European Insurance and Occupational Pensions Authority)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.